[]

L’Aïd et le mouton ... suite

, par  Danièle LOPEZ , popularité : 17%

L’Aïd et le mouton au noir a soulevé des polémiques en Algérie. Voici ce qu’en pense un de nos confrères dans son article relevé aujourd’hui sur "Liberté Algérie".

Dossier : Mouton (Lundi 01 Décembre 2008)

À une semaine de l’AÏd, Djelfa en pleine effervescence

Quand les intermédiaires dictent leur loi

Par : Azzedine Bensouiah

L’anarchie qui règne au marché hebdomadaire de Djelfa renseigne sur l’absence totale de l’État et la mainmise des spéculateurs sur cette véritable “Bourse” du mouton, à une semaine de l’Aïd El-Adha.

Pis encore, des bouchers clandestins exercent à l’air libre et s’adonnent à des abattages clandestins, sur place. Nous l’avons constaté : une rumeur s’est vite propagée dans le souk annonçant l’arrivée de contrôleurs et, en un clin d’œil, des centaines de bouchers clandestins prennent la poudre d’escampette, leurs carcasses et leurs abats dans les bras. Chacun tente de cacher sa marchandise là où il peut. Cinq minutes après la panique, le calme revient au souk et les bouchers reprennent leurs étals clandestins le plus normalement du monde…..

“ ... Personne ne ressort du marché de gros avec une facture..."

" ... Sur la route menant de Djelfa à Alger, des camions remplis de moutons sont stationnés sur les bas-côtés de la route nationale ..."

Voir en ligne : À une semaine de l’AÏd, Djelfa en pleine effervescence

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)