En Espagne, la lente recherche des disparus du franquisme

, par  MORA , popularité : 50%

Depuis dix ans, les bénévoles et pionniers de l’Association pour la récupération de la mémoire historique (ARMH) ont ouvert plus de 150 fosses et exhumé 1.500 cadavres, dans leur quête d’une vérité qui n’émerge que pas à pas 35 ans après la mort de Francisco Franco, le 20 novembre 1975.
"Ce travail avance très lentement, avec peu de moyens", explique à l’AFP son vice-président Santiago Macias, regrettant l’insuffisance des fonds publics et les réticences de la justice.
Sur un terrain vague de Calzada de Oropesa, dans le centre de l’Espagne, les archéologues viennent d’exhumer les restes de sept villageois fusillés en novembre 1936 par les franquistes, quatre mois après le début de la Guerre civile (1936-39).

Nos disparus D’ORAN et d’ailleurs auront-ils un jour cette chance ???

Voir en ligne : L’EXPRESS

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)