[]

En Algérie, les Chinois ne reposent pas en paix

, par  MORA , popularité : 2%

... vu sur le NET, merci ERIC ...

En Algérie, les Chinois travaillent, respirent, mangent, dorment, se reproduisent et meurent aussi. La forte communauté de main-d’œuvre importée suppose son lot d’accidents de travail et de morts, naturelles ou non. Question : où enterre-t-on un non-musulman alors même que les cimetières de Français sont « déménagés » ?

Il y a quelques semaines, un journal algérien a rapporté l’information en bref, mais presque avec humour : un ouvrier chinois travaillant sur le site du chantier d’une prison est mort à Bejaïa (en Kabylie) et a été enterré, dans la discrétion, dans une sorte de ravin, en bordure d’un nouveau cimetière « local » et donc musulman.

La nouvelle avait fait polémique parmi les habitants de la ville, mais apparemment, il n’y avait pas d’autre solution. Mort et enterré, l’homme avait malgré lui baptisé l’endroit, désormais désigné par « le ravin du Chinois ».

Voir en ligne : http://www.slateafrique.com/40823/a...

Navigation