2011 sera la Générale !

, par  La Rédaction , popularité : 93%

Une enquête menée par nos rédacteurs, auprès de sympathisants, responsables et soutiens divers montre que :

- de plus en plus de personnes se sentent concernées à l’approche des 50 ANS, c’est à dire en 2012, en soupçonnant très fortement un certain nombre de responsables et d’organisations, de vouloir célébrer les 50 ANS de l’Indépendance de l’ALGERIE,

- parmi les personnes interrogées, une majorité rappelle qu’il ne faut pas mélanger "torchons et serviettes", que l’Indépendance de l’ALGERIE est une chose qui regarde les algériens, mais que ce cinquantenaire a un sens tout différent pour une partie des français, notamment ceux qui ont eu à subir l’exode forcé vers la métropole et ailleurs,

- Les Pieds Noirs "d’origine" sont une espèce en voie d’extinction et beaucoup souhaitent mais déplorent que la relève soit si timide ou si peu motivée et se disent prêts à "bouger" un peu, malgré l’age ou les difficultés,

- près de 30% des personnes interrogées, nous ont signalé leur récente adhésion à ce courant de pensée, avant ils s’en fichaient un peu, mais la recrudescence, en Télé, au cinéma, dans les débats divers et vu de l’état de la société française, se disent très proches des sentiments de mouvements spontanés ou d’associations de PN & Harkis, en gros on peut noter que ce mouvement de "nouvelles personnes concernées" est croissant depuis 2005 ! cqfd ...

- près de 70% se disent prêts à "penser à çà" devant et dans l’isoloir, quitte à modifier leurs habitudes de vote,

- presque 80% se disent prêts à suivre des initiatives de "résistance" et attendent les organisateurs d’actions en 2011 puis 2012. 2011 étant pris comme une répétition générale,

- le 26 mars, le 5 juillet et bien sûr le 19 mars, sont les moments clés pour manifester concrètement la défense de la mémoire collective sur cette phase peu glorieuse du pays FRANCE et sa demande de reconnaissance officielle,

- une grande adhésion (presque 100%) à l’action de mémoire et de reconnaissance des souffrances des harkis et à la trahison qu’ils ont subi,

- une position ouverte (environ 60%) à des contacts avec des algériens qui auraient à cœur le nettoyage de l’Histoire officielle, notamment en Algérie, mais aussi en métropole.

Voilà messieurs les présidents d’associations actives, en avant pour 2011 : la répétition générale !

Navigation