TOULOUSE : ville ouverte ? Compte rendu "terrain"

, par  Kader HAMICHE , popularité : 8%

... Texte légèrement amendé par la Rédaction ...

Conférence-provocation de Toulouse : compte-rendu.

Nous n’étions que 15, mardi matin à 9h, devant le Palais Niel à Toulouse
alors que cette ville compte 20 000 pieds-noirs ! La seule conclusion à en
tirer est que les associations locales n’ont pas tenu leur rang. Ceci soit
dit sans s’attarder sur leurs raisons.

La présidente du Cercle algérianiste de Toulouse avait été invitée à la conférence. Selon, elle, elle y est intervenue à propos des PN, s’attirant une réponse lénifiante, Pierre Joxe s’étant juste attristé, laissant entendre que c’étaient là des "victimes co-latérales".

Elle n’aurait rien dit sur les Harkis (!).

Nous n’étions que 15 devant le Palais Niel. Est-ce pour autant que notre
riposte n’a pas été utile ? Non !

D’abord, il reste la pétition en ligne, qui en est à 850 signataires
malgré une interruption de quelques heures. Nous engageons ceux qui ne
l’ont pas signée à le faire et nous invitons les autres à continuer
d’informer leurs proches afin qu’ils la signent également.

Voir la pétition

Voir les pétitions en cours

Ensuite, notre démarche a amené les organisateurs, preuve de leur malaise,
à se livrer par deux fois à un mensonge. Un premier article de la Dépêche
du Midi a indiqué que des "fils de Harkis", et des "descendants de
pieds-noirs" y assisteraient. Un second article évoque la présence de "fils
de harkis" et de "pieds-noirs" dans l’auditoire. Nous avons d’excellentes
raisons d’en douter. D’abord, nous n’avons vu que deux jeunes
maghrébins sortir du Palais Niel à la fin de la conférence. Comme la
Dépêche parle de "représentants de la communauté algérienne", nous avons
de fortes présomptions que c’en étaient. D’autre part, selon Madame
Delmond, aucun d’eux n’a soulevé la question des massacres de Harkis dont
le 19 mars 1962 fut le signal. Des fils de Harkis dignes de ce nom
l’auraient fait. A moins que ce soient des renégats, comme M. Kader Arif,
qui mène une très belle carrière politique à la tête du PS de
Haute-Garonne, sans avoir jamais fait, ou plutôt parce qu’il ne fait jamais,
état de sa filiation.

Enfin, cette riposte n’est pas terminée puisqu’il nous reste deux
démarches à faire : auprès de la Cour régionales des comptes puis,
éventuellement, du Tribunal administratif. Elle n’est qu’une (pas la
première car il y a eu toutes les mobilisations précédentes, Lyon,
Marignane, Valence, Béziers, etc.) parmi une longue série d’autres à
venir. Nus saurons nous mobiliser encore, et de plus en plus fort. De ce point
de vue, le 19 mars 2010 (à 2 jours du deuxième tour des Régionales !)
devrait constituer un point d’orgue.

Restons mobilisés.

Kader Hamiche

NB. Le Journal Toulousain, hebdo dirigé par M. André Gallego, PN de
Casablanca, fera un compte-rendu jeudi prochain 3 décembre. Nous vous
enverrons un lien pour permettre sa lecture.

NB2. Sur a photo jointe, 3 personnes manquent : deux qui sont arrivées après,
1 qui était aux manettes...

Voir la pétition

Voir les pétitions en cours

Navigation

Brèves Toutes les brèves