[]

Œil pour Œil … d’une rive à l’autre ...

, par  Danièle LOPEZ , popularité : 16%
liberte algerie 21/07/2007

le 5 juillet 2007 .. On n’a pas fini d’en parler !

Nous nous sommes aperçus enfin que notre union pouvait faire changer la donne !

Notre détermination de commémorer les atrocités du 5 juillet 1962 à Oran, dans chaque ville ou village fut un succès et une première en France et nous nous sommes tous promis de recommencer les prochaines années, afin que nul ne puisse oublier nos souffrances.

Notre succès tient d’avoir pu réunir autour de chaque Monument aux Morts pour laFrance, à côté des français d’ Algérie, venus pour se recueillir avec eux, les français du Maroc et de Tunisie et « les français de France ». Des français qui n’avaient jamais entendu parles des massacres contre leurs frères d’ Algérie, des français qui découvrent, tout simplement, une autre version de l’histoire de la Guerre d’ Algérie.

Mais de l’autre côté de la Méditerranée, sur nos rivages abandonnés, on n’entend pas d’une bonne oreille ce revirement de la situation.

Ils ont été tellement surpris de voir que nous étions enfin soutenus par les nôtres et surtout par notre Président de la République Française , qu’ils n’ont pas voulu êtres en reste !

Alors « Liberté-Algerie » du 21 juillet 2007 annonce :

« Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a décidé que la commémoration du 45e anniversaire de la fête de l’Indépendance de l’Algérie durera une année, c’est-à-dire jusqu’au 5 juillet 2008. C’est ce qu’a laissé entendre le ministre des Moudjahidine, Mohamed Chérif Abbas, lors d’une rencontre qui s’est tenue, jeudi
dernier, au Musée du Moudjahid. Le ministre s’est excusé de ce “retard” dans l’information, puis a livré le détail du programme des festivités avant de se consacrer à la “discussion générale” avec les journalistes. »

Il va sans dire que la position très ferme de Nicolas Sarkozy quant à la non-repentance de la France, lors de sa récente visite en Algérie , aura été déterminante dans cette décision du président algérien de " fêter pendant une année les massacres qu’ils ont perpétrés il y a 45 ans !"

Quelle bassesse , quelle petitesse pour un chef d’ État ! Quel manque d’honneur et de fierté ! Il dévoile ces bas instincts comme une femme dévoile sa jalousie et sa rancœur à un promis qui l’éconduit !

Le reste de l’article n’est pas sans intérêt non plus ! Il confirme ce que nous dénonçons depuis plus d’un an sur nos sites.

« …. M. Chérif Abbas a, cependant, noté que “notre position est que l’État français est l’ancien ennemi de l’Algérie”.

Pourtant, le ministre des Moudjahidine a marqué un certain recul à la question relative à un dépôt d’une plainte officielle contre la France pour crimes contre l’humanité pendant la période coloniale.

D’après lui, “l’Algérie est en position de force”, mais la presse nationale joue bien ce rôle-là. “La presse est en train d’attaquer moralement l’ancien ennemi. Elle a plus d’influence”, a-t-il certifié. »

Malheureusement, tant qu’il restera en France des Benjamin Stora , des Partis de gauche et autres LDH ! oui, cette presse trouvera écho chez certains lecteurs !

Mais dire qu’ils nous attaquent « moralement » est assez naïf . En tous cas naïf de leur part , de le croire !

Et puis l’article aborde le « sujet qui fâche » :

« Concernant les réclamations des ex-pieds-noirs qui demandent à être indemnisés pour avoir perdu leurs biens en Algérie, M. Abbas les a qualifiées d’“injustes”. Sans aller jusqu’à déclarer qu’une telle démarche défensive vise à culpabiliser les Algériens, le ministre a enfin réagi et reconnu qu’”en réalité, il faut inverser les choses, car c’est aux Algériens de demander des réparations pour tout ce qu’ils ont subi pendant la colonisation”. Il a, en outre, situé le statut de “colons” des ex-pieds-noirs, rappelant que les réalisations et les ouvrages entrepris pendant la période coloniale se sont faits avec “les moyens et les ressources de cette terre qu’ils ont colonisée ….. ce n’est que justice que ces biens reviennent à leurs authentiques propriétaires ».

Les pieds-noirs culpabilisent les algériens ?

Ce serait ce sentiment de culpabilité qui les feraient fuir la misère dans leur pays, et les pousse à venir chercher le bien-être chez « l’ennemi » ?

Au point que leur « diaspora » est en passe de devenir les nouveaux colonisateurs de la France ?

En ce qui concerne le journal « toutsurlalgérie.com » du 20 juillet 2007 et toujours relatant les déclarations du ministre algérien des moudjahidine, l’accent est mis sur "les archives détenues par les français ".

« ... le ministre des Moudjahidine, Mohamed-Chérif Abbas a
accusé la France de refuser de rendre à l’Algérie les archives de la
colonisation, relançant le débat sur la question de la colonisation qui
empoisonne les relations entre les deux pays depuis plusieurs
années. »

« .... Les Français sont peu disposés à rendre les archives d’autant
qu’elles révèlent les crimes perpétrés contre le peuple algérien et
battent en brèche l’idée des prétendues vertus civilisatrices de la
colonisation française », a souligné M. Abbas
.

- Et vous , monsieur Abbas, quand vous et les vôtres, vous déciderez-vous à révéler où sont les corps des européens que vous avez massacrés ?

-  Où sont les disparus que vous avez certainement égorgés après leur avoir fait passer les pires misères physiques et morales ?

- doit-on vous rappeler les aveux de votre ex-président Houari Boumeddiene qui assurait connaitre le nombre de prisonniers qu’il détenait mais ne les livrerait que sous certaines conditions ?

-  De quel droit vous posez-vous en victimes de la France quand vous avez tant de sang français sur les mains ?

Pleurez ! pleurez ! Pleurera beaucoup celui qui pleurera le dernier !

les articles sont visibles sur ces liens

- http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=80405
- http://www.toutsurlalgerie.com/contenu.php?id=454

Voir en ligne : http://www.liberte-algerie.com/edit...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)