[]

Le droit d’informer quand on sait !

, par  Danièle LOPEZ , popularité : 7%

Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF (avec Acrobat Reader lecteur gratuit)

Le Droit d’Informer ....

La venue du Roi d’ Espagne à Oran rappelle aux algériens que la majorité des habitants de cette ville était espagnole.

Pour autant, nous ne parlions pas tous le catalan, sachant que la plus part d’entre eux arrivait .. . d’ Andalousie !

Ainsi, cet idiome aura laissé, il est vrai beaucoup de mots dont se servent encore les algériens de la nouvelle génération. Mais la traduction de " l’españoranais " qui était le nôtre et qu’en a fait ce journaliste laisse plutôt à désirer.

barrato = voulait dire " bon marché"

"les Espagnols ont fait introduire et adopter la paëlla, la sangruina (mélange de vin et de cannelle) et la tortilla (merguez)."

si la "sangria" est bien un vin arômatisé à la cannelle, la "tortilla" est une omelette aux pommes de terre et n’a rien à voir avec les merguez qui sont des saucisses faites par et chez les algériens .

Il n’y a jamais eu de décharge à "la kovalava" comme l’appelle ce monsieur, mais la plus ancienne décharge s’est toujours trouvée à Monte Cristo ! c’est à dire à l’opposé de la Cueva del agua sur la route de la Corniche Oranaise.

"Des septuagénaires oranais se souviennent de la partie d’Eckmul qu’ils nommaient “Monte Cinquo” (le monticule numéro 5)."

Existait-il un Monte cinco à Eckmühl ? je ne sais pas, mais il existait , oui, un "Monteseco" près de Carteaux ...

"Il faut noter, enfin, qu’Oran est la seule ville du Maghreb à posséder des arènes où ont officié de très grands toréadors, dont le plus célèbre de tous et de tous les temps, Dominguez."

Les oranais sont toujours très fiers de leurs arènes où le fabuleux "Luis Miguel Dominguin"
toréa pour leur plus grand bonheur.

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)