Le Trader de la Société Générale.

, par  Jacques LEMMER , popularité : 29%

Pour beaucoup d’entre vous, la Banque s’arrête au guichet, mais il s’agit d’un autre monde.

Depuis l’arrivée de l’informatique, des millions d’Euros passent entre les mains d’un simple employé. Ces sommes, peuvent faire tourner certains cerveaux, en leur laissant penser qu’ils pourraient prendre quelques miettes du bénéfice de la Banque.

Même si presque tous sont très honnêtes, il y a beaucoup de contrôleurs dans tous les services. Le but de ces contrôleurs est d’empêcher les fraudes, ils ont toutes les ficelles pour enrayer les mécanismes des escrocs ou simplement des irrégularités de certains employés.

Notre Trader a travaillé d’abord avec eux, il connait donc tous les pièges, ce qui lui a permis de passer par dessus les obstacles. Pour la bourse de la haute finance, il y a deux chaines différentes pour éviter ces problèmes. Monsieur Kerviel a travaillé dans les deux services.

Après 5 ans de contrôle, Monsieur Kerviel est devenu Trader, (un autre métier) : de Technicien il est devenu Commercial, ce qui est un tout autre métier. Il achète et vend des millions d’Euros par jour en France et dans toutes les bourses du monde. Il est important pour un Trader d’acheter ou de vendre rapidement , car le client peut gagner ou perdre s’il attend son accord. En comptabilité certains comptes sont internes (dans le bilan), et d’autres en externe (dans l’attente du déblocage de certains ordres), la fraude se trouvait de ce côté.

A priori, le Trader a joué en Bourse sans argent : il devait acheter en découvert en revendant lorsque les cours seraient meilleurs, bien entendu ces ordres se sont faits sur un ou plusieurs comptes externes sans que son nom n’apparaisse.

Même si cet acte perd beaucoup d’argent à la Société Générale, je ne pense pas qu’il s’agisse réellement d’un escroc sachant qu’il n’a à priori rien pour pris lui mais qu’il a simplement dû vouloir jouer sans argent.

La grosse erreur de la Société Générale a été de le passer de contrôleur en Trader : comme si un serrurier était aussi cambrioleur.

Navigation

Brèves Toutes les brèves