La relève assurée

, par  anonyme , popularité : 94%

"Le président Abdelaziz Bouteflika s’est contenté d’un message pour présenter ses condoléances à la famille du défunt Ali Tounsi, directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), assassiné jeudi.

Le chef de l’Etat ne s’est donc pas recueilli sur la dépouille mortelle du DGSN et n’a pas non plus assisté à son enterrement qui a vu la présence de nombreux hauts dirigeants civils et militaires. Deux frères du président, à savoir Saïd et Nacer, y étaient.

Cette absence du premier magistrat du pays aux obsèques signifie-t-elle un acte politique ou s’agit-il d’une contrainte physique ? La question a été assurément posée par plus d’un ! Surtout dans un pays où l’on affectionne le langage crypté et où l’on se jette volontiers dans des lectures des plus rocambolesques sur des luttes d’influence au sommet de l’État."

Il paraît que Saïd se prépare à prendre en charge la succession de son frère souffrant Abdelaziz. Et si çà tourne mal, il y a aura toujours le dernier des Mohicans Nacer pour prendre ce qui reste du flambeau si il y a le feu !

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)