La France condamnée par la CEDH à payer 8 000 euros à trois rapatriés d’AFN :

, popularité : 94%

Trois rapatriés d’Afrique du Nord font reconnaître l’occupation de leurs terres

Paru le vendredi 22 janvier 2010 dans Corse matin

La cour européenne des droits de l’homme vient de condamner la France à payer 8 000 euros à trois plaignants rapatriés d’Afrique du Nord. Motif ? Ces (...)

L’Etat a deux mois pour faire appel

Le ressentiment à l’égard des agriculteurs pieds-noirs perle encore chez des paysans corses qui n’ont pas toujours pu bénéficier des largesses octroyées en ces temps-là aux rapatriés. Pourtant, Joseph Colombani se défend de tout pogrom ou chasse aux pieds-noirs : « Autour de mon exploitation, il y a des agriculteurs venus d’Afrique du Nord. Il ne faut pas faire croire n’importe quoi. Aujourd’hui, les descendants des trois propriétaires qui poursuivent la France cherchent à encaisser des pénalités. Si on leur rendait ces terres, je ne pense pas qu’ils la cultiveraient ».

L’Etat ne semble guère disposé à faire évacuer un quelconque terrain occupé. Il a en revanche deux mois pour faire appel de sa condamnation. Sacré « brocciu ».

Voir en ligne : http://1maindevant-1mainderriere.ov...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Démission du HCR

    Nous apprenons la démission du HCR de Madame Andrée Montéro.