L’enjeu du procès intenté à Claudine Dupont-Tingaud

, par  MORA , popularité : 93%

... reproduit du site VERITAS ...

L’enjeu du procès intenté à Claudine Dupont-Tingaud -
 
Le 24 novembre 2010, à partir de 13 heures, doit se tenir le procès intenté devant la 17ème Chambre correctionnelle du Palais de Justice de Paris à Madame Claudine Dupont-Tingaud par MM. Le Cour Grandmaison, Vauthier et Lallaoui.
 
En 2007, se tint à Douarnenez (Finistère) un "festival" organisé par les plus déterminés des contempteurs de la colonisation et en particulier les trois plaignants. Claudine Dupont-Tingaud bretonne bretonnante habitant à Quimper et qui fut en son temps - lors de l’agonie de l’Algérie française - la plus jeune internée féminine, fut lors de ce festival la seule personne à tenter d’apporter la contradiction à un débat radicalement orienté et dépourvu de toute objectivité. La parole lui fut rapidement coupée et les organisateurs lui refusèrent de lui communiquer un enregistrement des débats.
 
Indignée des propos et des procédés, Claudine Dupont-Tingaud a alors rédigé, distribué et communiqué à la presse un tract intitulé J’accuse. Ce tract dont le ton, était véhément mais non point insultant, lui a valu un procès qu’elle a perdu en instance à Quimper, en appel à Rennes et qui est actuellement devant la Cour de Cassation. Un autre texte qu’elle a publié dans les news (nouvelles brèves) du site de Veritas lui vaut maintenant un second procès, celui du 24 novembre évoqué ici.
 
Faute d’avoir accès au débat de ce festival, nous pouvons en apprécier la teneur et la coloration avec le livre de Le Cour Grandmaison : Coloniser – Exterminer (Edition Fayard). Le livre concerne essentiellement la colonisation en Algérie et le titre se suffit à lui-même…
 
L’affaire ne concerne pas que le passé. Elle n’interpelle pas que les historiens. Elle n’est pas insultante que pour 6 ou 7 générations d’Européens d’Algérie (les coupables) mais aussi pour les Arabo-Berbères fidèles à la France (les collabos). Par des accusations extravagantes, par des mensonges avérés, par une mauvaise foi caractérisée, le livre a pour seul objectif de démontrer que la France, pendant plus d’un siècle de cette formidable geste, a été mauvaise, infâme, raciste et que la politique qu’elle a menée en Algérie a été la prémonition - sinon la préparation - des pires abominations du national-socialisme !
 
Actuellement, par bonheur, les peuples européens ne sont plus soumis à des bombardements et d’autres agressions meurtrières. En revanche, c’est la guerre psychologique qui fait rage. Celle-ci peut détruire un peuple plus radicalement que les guerres anciennes. Elle joue de la culpabilisation systématique, de la haine de soi, de la démoralisation et de la désespérance. Ce sont ces maux que s’efforcent de nous inoculer les propos et les écrits de nos plaignants.
 
Mme Dupont-Tingaud a été seule à Douarnenez. Il serait souhaitable qu’elle soit accompagnée le 24 novembre de ceux qui ont connu une image plus véridique de la colonisation de l’Algérie. Il serait important que la salle ne fût point occupée que par des amis communistes des trois plaignants - dont le rappel a déjà été sonné -.
 
Georges Dillinger

Voir en ligne : VERITAS

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Démission du HCR

    Nous apprenons la démission du HCR de Madame Andrée Montéro.