L’INDIGNATION SÉLECTIVE DE GAUCHE A DROITE par Philippe RANDA

, par  Jean Claude THIODET , popularité : 17%

Ainsi, Michèle Alliot-Marie, actuelle locataire du Quai d’Orsay a pris une semaine de vacances aux frais aéroportés d’un de ses amis tunisiens, accusé d’avoir été un proche de l’ancien dirigeant Ben Ali. Lui assure qu’il en a surtout été la victime, allez savoir…

Quoi qu’il en soit… Ah ! la Belle affaire !

La Tunisie, quoi qu’on en pense, c’est beau, mais c’est “cheap”, même si ce n’est pas forcément à la portée de toutes les bourses françaises. Preuve s’il en est des difficultés de l’époque, on est loin des diamants africains de Valéry Giscard d’Estaing ou du supposé compte bancaire de Jacques Chirac au Japon…

(......voire des commissions occultes des frégates de Taïwan et autres petits profits non-déclarés à Bercy par nos gouvernants, toutes couleurs politiques confondues.)

Pourtant, ça s’indigne comme jamais au Parti socialiste.

À moins, évidemment, que cela soit pour couvrir la condamnation qui vient d’être annoncée de Pierre Mauroy, ancien Premier ministre de François Mitterrand et de Lyne Cohen-Solal, adjointe de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris.

Le tribunal correctionnel de Lille, après dix ans de procédure et d’efforts vains du Parquet pour classer l’affaire, les a finalement jugé coupables d’abus de confiance et de recel dans une affaire d’emploi fictif.

Est-il possible de faire un parallèle entre les traitements médiatiques de ces deux walkyries de la politique ?

Certes, l’une a été à la Première femme française à diriger un parti d’importance en France qu’elle s’empressa toutefois de vendre à Nicolas Sarkozy au sein de l’UMP, ce qui lui assure depuis d’être Ministre sans interruption…

L’autre n’est célèbre que pour être régulièrement battue aux élections dans le Ve arrondissement de Paname face à l’ancien maire Jean Tibéri.

N’empêche :

Les vacances en Tunisie de dame Alliot-Marie et de son compagnon, désormais tout autant ministre qu’elle, Patrick Ollier, n’ont, de fait, rien coûté aux contribuables français.

Ce qui aurait été scandaleux, c’est que ce fut un avion tricolore qui fut réquisitionné pour leur excursion amoureuse…

Alors que ce sont les contribuables lillois qui assurèrent le quotidien de la camarade Cohen-Solal lorsqu’elle assouvissait ses ambitions électorales à Paris.

Il n’y a pas à dire, l’indignation est encore meilleure quand elle est sélective ! La preuve par les socialistes français.
Leur acharnement envers Michèle Alliot-Marie rendrait cette dernière sympathique, ce qui est bien un comble ! Et sans doute même un crime politique, finalement !

Voir en ligne : www.philipperanda.com

Navigation