L’Europe des "cabris" Le Goulag concocté par les oligarques européens

, par  Kir , popularité : 76%

On s’en souvient, c’était hier ; l’URSS ne devait jamais sombrer.

Aujourd’hui, tous nos Européistes convaincus nous le répètent, l’UE deviendra le Paradis sur terre, pourvu qu’elle se fédère.

En fait de paradis, nous faisons tous les jours l’expérience de... l’Enfer !
Et ce n’est qu’un début. Lorsque nous aurons lié les unes aux autres toutes les dettes accumulées par la majorité des états européens, augmentées de celles non moins abyssales de leurs banquiers, de leurs assureurs, de leurs entreprises subventionnées par contribuables interposés, nous regretterons à n’en pas douter l’enfer actuel.

Fédérer des états endettés - avec des économies tellement disparates qu’elles ne peuvent que créer crises sur crises pour une raison simple : la monnaie unique, l’Euro - est plus qu’une erreur, c’est un suicide collectif.
Aucun de nos incompétents au pouvoir n’a encore compris qu’une monnaie est un outil qui doit s’adapter à la croissance de son pays, et non une idéologie à maintenir coûte que coûte même si elle est trop forte pour les uns et trop faible pour les autres.

La BCE joue perpétuellement un jeu d’équilibriste, impossible à tenir à long terme : elle fixe les taux en fonction d’une moyenne qui ne correspond à aucune économie des états de l’Europe.
Résultat : la majorité des états sont au bord de la cessation de paiement (les états ne peuvent pas faire faillite par définition, car ils possèdent des actifs qu’ils peuvent toujours vendre en dernier ressort - la Grèce vend ses ports, ses aéroports... ses îles ? ) avec, à la clé, la perte d’indépendance et de souveraineté du peuple obligé d’en passer par les diktats du FMI et autres "organismes d’inspection".

Voilà ce qu’est le rêve européen. En vérité un rêve de sophistes habiles et beaux parleurs, comme tout sophiste, mais dans la réalité un monstre digne de Frankestein, un Prométhée moderne !

L’écrivain et conférencier Vladimir Burowsky a vécu ce rêve dans l’ex URSS. Il nous parle de son passé qui est... notre avenir.

Écoutez-le :

__espaceur.png__

Voir en ligne : URSS et UE : l’Histoire se répète

Navigation