I - Congrès des Français d’Algérie à Perpignan : Discours du président national des Cercles algérianistes

, popularité : 97%

Discours du président national du Cercle algérianiste, Thierry Rolando, Dimanche matin 29 janvier 2012 au Palais des Congrès de Perpignan, précédant l’inauguration du Centre de Documentation des Français d’Algérie.

Discours prononcé devant le ministre de la Défense, Gérard Longuet, et le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol.

« Vous pouvez arracher l’homme de son pays mais vous ne pouvez arracher son pays au cœur de l’homme ».
Quelle plus belle formule que celle de l’écrivain John Dos Passos pouvait mieux s’appliquer à ce peuple, creuset de toutes les racines méditerranéennes, qui avait tant donné pour forger cette terre qui était la sienne et fut, il y a 50 ans déjà, arraché à celle-ci, ce peuple au destin brisé, à l’histoire interrompue.
Déracinés, éclatés, éparpillés dans une métropole qui bien souvent ne voulait pas d’eux, les Français d’Algérie ont dû tout recommencer, surmonter cette douleur qui ne disparaîtra qu’avec leur dernier souffle, se forger une nouvelle identité dans l’exil pour devenir les hommes de deux enracinements, de deux terres sans que jamais la terre de regret ne fasse de la seconde une terre de refus ou une terre de reclus.
Oui, les Pieds-Noirs, après avoir tout quitté, après avoir laissé là-bas les bonheurs d’enfance, la mémoire familiale, jusqu’aux tombes des plus proches, derniers vestiges de leur présence en Algérie, ont su se redresser, se rappeler à la vie, surmonter les premiers mouvements de désespoir sans jamais rien oublier.

Voir en ligne : http://congraix.over-blog.com/artic...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Démission du HCR

    Nous apprenons la démission du HCR de Madame Andrée Montéro.