Des mots, des maux cratie ?

, par  Allezou...bIda , popularité : 94%

Les Frères musulmans, qui détenaient un cinquième des sièges du parlement égyptien sortant, et le parti Wafd, qui y constituait le deuxième bloc d’opposition, ont annoncé mercredi qu’ils ne participeraient pas dimanche au second tour des élections législatives.

http://www.lexpress.fr/actualites/2/l-opposition-egyptienne-se-retire-du-2e-tour-de-scrutin_941609.html

Faut-il s’en réjouir ? Le gouvernement sortant faisant obstacle aux Frères Musulmans, gropuscule dangereux qui mènerait l’Égypte dans la voie de l’intégrisme, Hosnie Moubarak se voit reconduit ipso facto à la tête de ce pays, à moins que comme en Côte d’Ivoire ou en Haïti, la rue se révolte et un nouveau bain de sang abreuve les rives du Nil faisant tanguer un peu plus le frêle esquif d’un hypothétique calme dans ce continent africain qui touche de près la stabilité du monde.

Et comme Caroline Fourest je m’interroge, entre la peste et le choléra, ces peuples ont-ils le choix ?

Faut-il souhaiter des élections libres lorsqu’un régime totalitaire menace de triompher par les urnes ? L’élection peut-elle servir à donner les clés d’une démocratie imparfaite aux ennemis de la démocratie ? C’est le dilemme récurrent du monde arabo-musulman. Il s’est posé de façon dramatique en Algérie. Il se pose à la veille de chaque élection en Egypte. S’il était simple à résoudre, il y a longtemps qu’on l’aurait tranché. En théorie, deux tentations abstraites s’affrontent. Celle de la démocratie angélique et celle de la démocratie cynique.

L’angélique croit pouvoir réduire l’alpha et l’oméga de la démocratie au fait d’organiser des élections libres. Sans se soucier du résultat. Peu importe que ces élections portent au pouvoir des tyrans, des fascistes… qui ne rendront pas les clés. C’était le danger lorsque le Front islamique du salut (FIS) menaçait de gagner les élections en Algérie. C’est celui que fait peser la victoire d’un mouvement comme les Frères musulmans en Egypte. Leur visage avenant, le fait qu’ils soient martyrisés par le régime égyptien ne doivent tromper personne. Pour eux, la démocratie n’est qu’un moyen… En vue d’achever une révolution culturelle intégriste à vocation expansionniste et totalitaire.

http://carolinefourest.wordpress.com/2010/11/29/seculariser-puis-democratiser/

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)