[]

Des familles pieds-noirs la réalité de ce qu’elles étaient, par opposition à ce que d’aucuns ont prétendu

, par  anonyme , popularité : 42%

Texte de l’auteur

"Ils ont mis mes racines dans la terre promise"

"Le temps des illusions ou Désiré l’Ultime" 1903/1954

de : Gaston-Jean Miane

Lorsque j’étais enfants, dans notre Oran d’avant, je me croyais en France.

Pourquoi ? mais parce que tout me faisait penser que j’y étais : on allait à l’école publique, laïque et obligatoire avec nos camarades de classe.

Le Jeudi était pour les chrétiens comme ma famille le jour du catéchisme, mes amis Cohen et Abecassis allaient au consistoire et Ahmed Ben Moktar comme Benchora allaient à l’école coranique...d’autres allaient simplement jouer avec les copains ou leur famille.

Notre drapeau c’était le bleu blanc rouge, notre hymne national la Marseillaise qu’on apprenait au cours élémentaire avec trois couplets et au CM2 avec tous les couplets.

Nos parents ? mon père était chef-cantonnier aux ponts et chaussées, le papa de Bendoula était inspecgteur de police, celui de Cohen, médecin et celui d’Abécassis commerçant.

Rien ne nous laissait penser qu’un jour il faudrait quitter la France de notre enfance pour une autre France, celle de ma tante Rose que je connaissais de nom mais que je n’ai jamais vue...elle est morte dans les années 40 dans les deux Sèvres (!)

Alors je me suis retrouvé bien plus tard de ce côté-ci de la Méditerranée qui selon un certain général coupait la France comme la Seine coupe Paris.
Je me suis mis à lire et à lire et encore à lire des centaines de livres de toutes les époques...Et lorsque j’ai pensé être en mesure de le faire je me suis attelé au travail de près de 40 années ; j’ai écrit l’histoire de ma terre natale, l’Afrique du Nord.

Plus de mille pages en trois volumes.
J’ai trouvé un éditeur associatif (merci Jean Pierre Hollender) qui a accepté de me publier, et mon livre (les 3 tomes) ont été vendus très vite. Tu parles 100 exemplaires de chaque...et j’ai refait des tirages, encore 100 et puis encore 100.

Ceux qui me lisaient m’envoyaient des lettres pour me dire qu’enfin ils avaient lu l’histoire de leur terre sans appréhension. Mon ami Driss, natif de Kabylie, après l’indépendance m’a acheté 5 exemplaires pour les offrir à sa famille là-bas près de Tizi Ouzou.

Ayant planté le décor il me fallait alors expliquer pourquoi je me suis retrouvé "Français" de l’autre côté de la grande bleue. Je me suis remis à l’étude.
J’ai repris mes archives généalogiques et je suis remonté loin, loin...1515 Marignan, pour vous c’est quoi ? une victoire de François 1er en Italie.
Pour moi l’origine de ma famille côté paternel...1521 ORAN ; les marins de Charles Quint s’installent et c’est là que remontent mes recherches du côté maternel.

Alors, quoi ? Pied Noir comment, j’ai publié l’an dernier un ouvrage qui s’appelle "Ils ont mis mes racines dans la terre promise" l’histoire de ma famille en Algérie de 1830 à 1903.

Je mettrai en vente la suite pour le congrès algérianiste à Aix : "Le temps des illusions ou Désiré l’Ultime" 1903/1954.

La suite au prochain numéro

Gaston-Jean Miane

__espaceur.png__

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)