De Constantine, un élu d’Argenteuil s’exprime

, par  Allezou...bIda , popularité : 76%

« Sarkozy entretient le bras de fer et la tension avec l’Algérie »

Français d’origine algérienne, Faouzi Lamdaoui et élu à la mairie d’Argenteuil (Val d’Oise). Ancien secrétaire national à l’égalité des chances au sein du parti socialiste (PS) français. Vice-président de l’agglomération d’Argenteuil, il a été candidat en 2007 aux élections législatives et a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein du PS. De passage à Constantine d’où il est originaire, il a bien voulu se prêter à quelques questions.

Le Quotidien d’Oran. : En tant que membre du PS et élu à la mairie d’Argenteuil, ville à forte densité maghrébine, que pensez-vous des relations France-Maghreb ?

Faouzi Lamdaoui. : Dans le domaine des relations France-Maghreb (Algérie Tunisie et Maroc), Nicolas Sarkosy entretient le bras de fer et la tension permanents, surtout avec l’Algérie. En s’attaquant aux populations maghrébines établies en France, il s’attaque aux Etats maghrébins. Dans sa politique intérieure et extérieure, il s’est définitivement installé dans une logique de domination. Il a renoué avec les pires méthodes de la colonisation. Au dernier festival de Cannes, le gouvernement actuel, relayé par des élus à sa dévotion, a monté une véritable machination pour tenter de faire interdire la projection du film « Hors-la-loi » de Rachid Bouchareb, n’hésitant pas ainsi, à mettre en cause une liberté fondamentale, la liberté d’expression artistique. Les tenants des « bienfaits de la colonisation » sont de plus en plus nombreux à faire entendre leurs voix, y compris par des propositions de lois. Des nostalgiques de l’impérialisme français encouragés en sous main dans les coursives officielles, remuent les cendres et soufflent la discorde. D’ailleurs, ils jouent un rôle non négligeable dans la mise en scène sécuritaire du gouvernement actuel.

L’on retrouve dans la bouche d’un élu de la République, qui devrait être astreint à un devoir de réserve fut-il socialiste, les sempiternelles antiennes sur les méfaits de la colonisation, les nostalgiques de l’impérialisme, écran de fumée afin d’occulter les responsabilités des politiques antérieures mais qui montre l’incapacité de ces "critiqueurs" de métier à dépasser leur blocage et à proposer des solutions aux problèmes qui nous occupent.

Une leçon de démocratie donnée par un Français d’origine maghrébine alors qu’il se trouve sur le sol d’un pays étranger (dont il est originaire et formé d’anciens départements français) qui bien que "démocratique" est connu pour le peu de liberté qu’il laisse à ses citoyens ne peut être prise au sérieux.

Au même titre que nous entendons fuser les mots "camps de concentration" "déportations", "exterminations", "fours crématoires" pour qualifier l’attitude du Gouvernement envers les Roms, nous lisons ici : "domination", "colonisation" et "atteinte à la liberté d’expression" pour ce qui concerne le film "Hors la loi".

L’inflation de superlatifs décrédibilise ces parangons de vertus républicaines.

Voir en ligne : http://afriqueactu.net/4641/afrique...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)