[]

Cagayous ; votez pour moi !

, par  Kir , popularité : 15%

[fond salmon] [/deepskyblue]A la veille des élections, je vous invite à rejoindre la « Ligue anti-tout » à ce sallouètche de Cagayous, champion de la pataouétophonie.

Son programme est simple, il se bat contre tout : la police, le mariage, les curés, les vendeurs de pastèques et de z’oublies...

Il est anti-gouvernement, anti « sandicat des pêcheurs à la câgne » et surtout anti-anti-Cagayous. C’est le roi de la pagaille, aux discours emphatiques dont il pimente les phrases de néologismes colorés de mahonnais, sicilien, maltais, espagnol, provençal, sans oublier le soupçon de fel-fel arabe.

Belle tchoutchouka assaisonnée de blasphèmes et jurons savoureux.

Avec malice, on pourrait espérer que ce discours fasse des émules parmi les candidats aux municipales, avec pour conséquence de nous faire voter le sourire aux lèvres :

« Citoyens, nous avons soupé de son kilo à tous ceuss-là qui passent le temps à monter le coup au peuple et à lancer des tchalèfes pour se l’angorer.

A peu près tout le monde y devient anti-tout, pourquoi le antitoutisse c’est la polétique de ceuss-là que son ventre il est plat comme une allatche mais la tête, hôroseument elle s’abaisse pas...

Bessif les antitoutisses y veulent que je sors la candidature pour maire, alors oilà, on fait le métingue y tout même que dans la remise à monsieur Antoine ousqu’on s’a amené une... de citoyens vec les poules, les femmes, les gosses et une tapée de chiens qu’on s’entend même pas ceuss qui parlent.

Citoyens anti-touts, c’est demain qu’on vote pour se soigir le maire de Alger.

Entention !

1/ Y faut qui se ressemble à le peuple d’ici, sinon c’est de la contrebande.

2/ Faut qu’y comprend tout ça qu’on dit en arabe, apolitain, maltais, en juif, en spagnol et en français naturel.

3/ Faut qu’y ouvre l’oeil qu’on le met pas à son pays (le tout agrémenté d’un vigoureux bras d’honneur)

4/ Chaque dimanche on fait la manifestation vec la poulice même que c’est nous qu’on est à cheval ; aussi les métingues, le bal à l’esquarre et la retraite aux flambeaux.

5/ Nous faisons le journal especial du parti pour marquer le nom à ceuss-là qui z’ont attrapé la médaille, qui z’ont mangé dans le grand monde ou qui z’ont fit oir sa figure dans les incendies. Ceuss aussi qui ont marié, fait un gosse ou qui sont mourrus.

Le mesloute qu’il a besoin de flousse, moi j’y donne l’adresse à çuilà qui z’ont beaucoup. Basta ! Ce que je veux moi, c’est que le pays y soit riche, le monde il est content et moi le maire, vive nous !

La-dessus, un bacchanal que le monde y vient sourd et vinga que tous y se mettent la Marseillaise anti-toutiste. "

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)