Sécurité routière : Retrait des panneaux avertisseurs de radars

, par  PC , popularité : 100%

Retrait des panneaux avertisseurs de radars... La fronde des députés...

Jean-Marc Roubaud fait partie des 76 députés qui ont
adressé une lettre à François Fillon afin de protester contre
les nouvelles mesures de sécurité routière. En ligne de mire :
le retrait des panneaux avertisseurs de radars. Pour le député
UMP du Gard, la pression populaire et la grogne des députés de la majorité ont
eu raison des « mesures technocratiques » mises en place par le gouvernement.
Reste maintenant à trouver un consensus sur ce sujet sensible.

Comment interprétez-vous la décision du gouvernement de stopper le
retrait des panneaux préventifs ?

Je crois qu’il y a eu beaucoup d’émotion dans cette affaire. Depuis quelques
jours, chacun y va de sa petite déclaration. Résultat : c’est la cacophonie et
les citoyens n’y comprennent plus rien.

A l’évidence, certaines mesures étaient technocratiques. L’idée de
suppression pure et dure des panneaux préventifs a donné l’impression qu’il
s’agissait de piéger le conducteur. Pourtant, on sait que certains
automobilistes font juste des erreurs d’inattention sans pour
autant être des chauffards. La pression populaire a joué également, car une
mesure comme celle-ci aurait mené à des drames professionnels, familiaux ou
même personnels.

C’est donc une victoire pour les députés UMP à l’origine de
la « fronde » contre François Fillon...

Je ne crois pas que l’on puisse parler de victoire ou de défaite d’un côté
ou de l’autre. Évidemment, notre but à tous est de faire en sorte que le
nombre de morts sur les routes baisse.

Je comprends bien sûr l’intransigeance de certaines familles
victimes d’accidents de la route. Mais il ne faut pas non plus
se faire piéger par les ayatollah du tout sécuritaire. Nous disons oui à la
prévention, oui à la lutte contre le nombre de morts sur les
routes, mais non à ces mesures arbitraires.

Sur ce point, nous avons réussi à faire entendre nos voix, ce qui me paraît
légitime. Nous sommes aussi là pour alerter l’opinion publique.

Qu’attendez-vous de la concertation annoncée par le gouvernement
 ?

On est aujourd’hui sur la voie du dialogue. Cette concertation va d’abord
nous permettre de sortir de l’agitation et de repartir sur de nouvelles
bases.

Les mesures que nous jugeons arbitraires ont été stoppées pour le moment,
mais il ne s’agit pas de laisser pourrir la situation. A présent, il va falloir
déterminer ensemble où placer le curseur de manière juste entre la prévention
et les sanctions, entre ce qui est idéal et ce qui est applicable. Un consensus
devrait émerger d’ici quelques semaines. Je suis confiant.

Jean Marc Roubaud, député du Gard

Source : Libération.fr

NDLR FNCV : Saluons le bon sens de ce député. Un
automobiliste sérieux adopte une vitesse adaptée aux difficultés et dangers
REELS de son parcours et de la circulation, davantage qu’en fonction des
panneaux de limitation de vitesse qui manquent trop souvent de
pertinence. 

Certains imposent une limitation excessive et d’autres au contraire, sont
trop permissifs. Il faudrait que la DDE y mette bon ordre en accord avec les
autorités préfectorales. Quant aux détecteurs de radars de type
Coyote
, il semble qu’en définitive, une solution mesurée soit en
vue...

RADARS ou BURKA... Il faut conduire !!!

* * *


Voir en ligne : http://infos.fncv.com/post/2011/05/...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)