Revenir au temps des Croisades ? Attentat de Bombay

, par  DiaOulRu , popularité : 5%

De l’Inde, les Anglais sont partis depuis une cinquantaine d’années et depuis, le désordre est plus ou moins régulier dans cette partie du continent asiatique. Quand à Mumbai, nouveau nom de Bombay qui s’appelait encore Bombay, l’ordre régnait à peu près malgré les sursauts de la population et le fanatisme religieux n’avait pas encore trop fait parler de lui, même si la société indienne était déjà particulièrement divisée.

La réalité de la bonne vie dans ces possessions britanniques est très éloignée d’une image paisible de chasse aux tigres et aux Palais des merveilles des Maharadjas. comme au temps du film ‘’Les Trois Lanciers du Bengale’’ avec Gary Cooper. Les castes, les croyances superstitieuses, les conditions de dénuement matériel d’une majorité de la population, font de l’Inde un terrain fertile pour les troubles sociaux et les haines religieuses.

Des forces de sécurité Indiennes tentaient samedi matin de déloger une poignée d’islamistes fortement armés retranchés dans l’hôtel Taj Mahal de Mumbai, plus de deux jours après le déclenchement dans l’ex-Bombay de spectaculaires attaques terroristes avec prises d’otages qui ont fait au moins 195 morts et 295 blessés. Une enquête s’oriente vers un groupe islamiste Lashkar el Taïba, mouvement islamistes pakistanais qui s’oppose par la violence à ’’l’occupation" indienne du Cachemire et des persécutions que subirait selon ces protestataires une minorité musulmane en Inde. Ce groupement serait soupçonné d’avoir attaqué le Parlement Indien en 2001, attentat ayant faillit déclencher une nouvelle guerre entre les deux Etats. Quinze membres des forces de l’ordre indiennes et neuf assaillants ont été tuées dans de violents combats.

Huit de ceux-ci s’étaient infiltrés dans la ville un mois plus tôt afin de préparer leur action, attendant au moment voulu un commando d’hommes armés arrivés en canot pneumatique.

Victimes du fanatisme, les dépouilles de Loumia Hiridjee, cofondatrice de la société de lingerie Princesse Tam Tam, et de son époux Mourad Amarsy, français se trouvant pris dans une fusillade et tués ont été rapatriées en France.

Ces attaques de l’islamisme radical entraînent en cascade des démissions de personnalités politiques indiennes dont le ministre de l’Intérieur et le conseiller à la sécurité nationale.

Devrons nous revenir au temps des Croisades où des conquêtes contre les barbaresques ?

Navigation

Brèves Toutes les brèves