Libye : Axel Poniatowski propose d’engager les Forces Spéciales contre les forces de Kadhafi

, par  PC , popularité : 91%

Faut-il envoyer les forces spéciales en Libye ?

Président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée
nationale
, le député Axel Poniatowski (UMP) estime
que l’opération militaire actuellement menée en Libye et
décidée après l’adoption de la résolution 1973 des Nations unies, « présente
toutes les caractéristiques d’un enlisement » et que l’usage exclusif de la
puissance aérienne « montre ses limites face à des cibles mobiles et
indiscernables du fait de l’imbrication des forces loyalistes et des forces
insurgées ».

D’où son constat : « Sans information terrestre, l’aviation de la coalition
évolue en aveugle et multiplie les risques de bavures ». Aussi, pour y
remédier, le député du Val d’Oise propose l’envoi de « forces
spéciales
 » afin de désigner « des objectifs sur le terrain ».

Le mois dernier, un article du quotidien The Daily Mail indiquait que des
hommes du Special Air Service (SAS), une unité des
forces spéciales britanniques, étaient déjà en Libye pour
guider les frappes des avions de la coalition. En France,
cette mission d’observation et de destruction de sites par l’arme aérienne
(ODESSAA) revient notamment au Commando parachutiste de l’Air
(CPA) 10. Et rien ne dit qu’ils n’aient pas été déployés comme leurs homologues
d’outre-Manche…

Quoi qu’il en soit, le député Poniatowski explique sa position par une
interprétation large de la résolution 1973 de l’ONU, laquelle
exclut une occupation terrestre. Selon lui, le déploiement de forces spéciales
ferait partie des mesures nécessaires à prendre pour la protection des
civils.

« Il est donc tout à fait dans l’esprit de cette résolution que
l’Otan envoie au sol, non pas des troupes combattantes, mais
des forces spéciales dont la seule mission est d’identifier les coordonnées des
objectifs » a-t-il fait valoir. Cette argumentation est sensiblement la même
que celle donnée par un responsable du ministère britannique de la Défense au
Daily Mail.

« Ce qui est exclu (nldr, de la résolution 1973) ? Une invasion. Ce
qui n’est pas exclu ? Tout le reste » avait-il affirmé. 

Source : Zone Militaire

* * *

Voir en ligne : http://infos.fncv.com/post/2011/04/...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)