Lettre ouverte aux députes

, par  sebastien.sv@gmail.com (Gabriel MENE) , popularité : 97%

LETTRE OUVERTE AUX DEPUTES

Madame, Monsieur le Député,

Dans quelques jours s’achèvera la dernière session de cette législature et il est temps de s’arrêter sur ce qu’ont été pour nous ces cinq dernières années.

En ce qui concerne la réparation de la spoliation que notre communauté a subie :

• Les mesures d’indemnisation envisagées et promises ont été tout bonnement enterrées suite à un rapport du Conseil Economique et Social sans aucune justification économique, sociale ou juridique.
C’est inacceptable

• L’Algérie a transféré en 2010 dans son patrimoine d’état les biens des français spoliés sans que l’Etat français n’y trouve à redire ou intente une action judiciaire auprès de la Cour Internationale de Justice comme les accords d’Evian le lui permettent.
C’est inacceptable

• L’Algérie est aujourd’hui en possession de 56 propriétés et de 36 000 hectares en France. Elle détient ces propriétés suite à la spoliation des diverses entreprises et comités d’entreprise français en Algérie. Qu’a fait l’Etat français pour les mettre de nouveau à disposition de leurs légitimes propriétaires ? Rien.

C’est inacceptable

En ce qui concerne la réinstallation des français repliés ou rapatriés
• Les quelques mesures de protection juridique dont ces français pouvaient bénéficier ont été niées par les Cours de justice puis abrogées par le Conseil Constitutionnel. Les mesures de remplacement annoncées il y a déjà fort longtemps et si urgentes ne sont toujours pas aujourd’hui édictées. Et pendant ce temps les ventes aux enchères continuent, à savoir la famille MARTIN à Puisserguier (34), mardi 6 mars 2012 qui subira une deuxième spoliation.
C’est inacceptable

• La plupart des dossiers de réinstallation ou de toit familial, repris par la Mission Interministérielle aux Rapatriés, ont été rejetés, le plus souvent pour des raisons futiles. Les familles concernées vivent désormais dans l’effroi de tout perdre une deuxième fois.
C’est inacceptable

En ce qui concerne notre histoire et notre mémoire

• Un colloque sur le FLN est annoncé à Nîmes, soutenu et subventionné par des collectivités territoriales et selon les organisateurs, le Ministère de la Culture.
Tout laisse craindre qu’il fera l’apologie de l’organisation terroriste qui a meurtri tant de nos familles.
Le Secrétariat d’Etat aux anciens combattants a démenti le soutien de l’Etat.
Le Ministère de la Culture aurait du le faire mais il ne l’a pas fait et l’utilisation « abusive » du logo n’a pas fait l’objet de poursuites ni de réaction de sa part. Nous nous posons des questions !
C’est inacceptable.

• Nous voulions nous recueillir à Notre Dame d’Afrique, le visa nous a été refusé par les autorités algériennes, le Ministre des Affaires Etrangères est saisi de cette difficulté. Que fait il ? Rien.
C’est inacceptable

• Enfin, en bref et tout simplement, la responsabilité de la France suite à l’abandon, corps et biens, pour raison d’Etat des départements français d’Algérie et de leurs citoyens de toutes races et de toutes confessions.
Cela avait été évoqué en 2007 ; mais, comme toujours depuis 50 ans, sans aucune suite.
C’est inacceptable

Alors que restera t il de ces cinq dernières années pour nos familles, pour notre communauté ?

Très peu de choses, sinon l’espérance qui était la notre au début de la législature et du mandat présidentiel.

Nous attendions des actes, nous avons eu des mots……..

La communauté rapatriée est restée plus que jamais l’éternelle oubliée, l’éternelle sacrifiée. Elle n’est pas dupe.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur le Député, l’expression de mes salutations très distinguées

Gabriel Mène

Voir en ligne : http://www.pied-noir.eu/index.php/l...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Démission du HCR

    Nous apprenons la démission du HCR de Madame Andrée Montéro.