Les yeux grands fermés, Michèle Tribalat, démographe. Est-ce la fin des haricots ?

, par  anonyme , popularité : 84%

Michelle Tribalat dévoile une face cachée de l’immigration

Régis Soubrouillard - Marianne | Lundi 29 Mars 2010

Dans "Les yeux grands fermés", la démographe Michèle Tribalat pourfend la bien-pensance de rigueur en matière d’immigration : statistiques mensongères, refus de considérer le coût de l’immigration, absence des débats. L’auteur s’inquiète de l’aveuglement complice des pouvoirs publics.

Michelle Tribalat dévoile une face cachée de l’immigration

Le livre aurait pu s’appeler La face cachée de l’immigration. Celle que la France ne veut pas voir sous des prétextes aussi bienveillants que fallacieux.

« Le modèle français » assimilationniste s’effondre sous nos yeux, et le pays s’interdit les analyses et débats scientifiques qui permettraient de regarder cette France en voie de « désintégration » en face....

En Ile de France, la proportion des populations d’origine étrangère est passée de 16% à 37% entre 1968 et 2005.
A Blois, un tiers des jeunes sont d’origine étrangère, alors qu’ils n’étaient qu’un sur vingt à la fin des années 60 ; à Grigny, dans l’Essonne, 31 % des jeunes sont d’origine subsaharienne, soit trois fois plus qu’en 1990, ce qui constitue le record de ....

Extraits du site :

Une petite bombe vient d’être lâchée dans le paysage intellectuel et médiatique français. En effet, Michèle Tribalat, démographe française, directrice de recherche à l’Institut national d’études démographiques, publie un livre qui ouvre, enfin, des perspectives à un discours rationnel sur l’immigration. Pourquoi cela est-il important ? Parce qu’en France, le discours sur l’immigration refuse de partir du réel. Et parce que l’auteure, qui rédigea avec Taguieff un livre sur le Front National, ne peut-être disqualifiée pour son parcours ou ses opinions.

Voir en ligne : Immigration : le retour du réel ?

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)