[]

Les hors la loi font leur festival

, par  Allezou...bIda , popularité : 20%

Reçu par mail

Les ennemis de la France seront à l’honneur cette année sur la Croisette et feront la une des émissions de cinémas à l’échelle internationale car le festival de Cannes, représentatif du 7ème art, a un retentissement mondial.

Qu’aurait penser les associations de résistants si, dans les années 50, un cinéaste français avait eu seulement le projet de tourner un film à la gloire de la Wehrmacht, un film dans lequel les troupes d’occupation auraient été encensées, un long métrage dans lequel la Gestapo et les SS aient le beau rôle, un honneur aux vaincus et à leur méthode en quelque sorte ?

Je n’ose penser à la levée de boucliers, au déchainement médiatique, aux prises de positions radicales et définitives qu’aurait déclenché une telle proposition : le cinéaste et son œuvre auraient été jetés aux orties, l’opprobre et le bannissement auraient été le sort de l’imprudent.

Quelques politiques ne n’y sont pas trompés qui trouvent indécent qu’un film traitant d’un épisode tragique de notre histoire, en la falsifiant, soit sélectionné sans que personne ne s’en offusque.

Vous trouverez ci-dessous un échange de correspondances entre Lionnel Luca, Député des Alpes-Maritimes-Vice-Président du Conseil général, Hubert Falco, Secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants-Maire de Toulon et François Fillon, Premier Ministre.

Nous n’avons pas eu en mains les originaux de ces lettres mais nos sources nous ont assurés que cette information était avérée.

__espaceur.png__

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)