[]

Le Commandant Jean POUGET, un soldat, un écrivain.

, par  DiaOulRu , popularité : 5%

Pour les Anciens d’AFN :

Au hasard d’une visite chez le docteur, dans la salle d’attente, sur un banc du métropolitain où ailleurs, chez un ami, des revues anciennes traînent et attirent votre attention. Sur l’une d’elle j’ai pu y lire que le Commandant Jean POUGET nous avait quitté le 30 septembre 2007, il avait 87 ans.

Ancien de la 1ere Armée Française, aide de camp du Général Navarre en Indochine, sur sa demande, il sautait en parachute sur l’enfer du camp retranché de Dien Bien Phu tout en étant conscient que pour les derniers renforts avec lesquels il était, pour la plupart franchissant la porte d’un avion pour la première fois sans avoir le brevet de saut, leur volontariat serait inutile, la bataille étant perdue. C’était seulement pour l’honneur !

En Algérie, il prenait le commandement du 228e Bataillon d’Infanterie"... ce bataillon qui ne valait rien..." pour en faire au bout de quelques mois une unité d’élite, ce qu’il ne devait qu’à ses talents avec une force de caractère exceptionnelle.

A l’issue d’une courte carrière militaire, pourtant Saint Cyrien, il devint un grand reporter et écrivain.
Nous lui devons le "Manifeste du camp n°1" l’histoire des prisonniers français internés dans les camps du Viet Minh, "Nous étions à Dien Bien Phu" et "Bataillon RAS" la fameuse histoire des bons à rien transformés en soldats.

Les médias en leur temps parlent de personnages qui marquent l’histoire et qui sont vite oubliés. Jean Pouget en fait partie comme tant d’autres. Certains parlent du respect à tout bout de champs. Et bien c’est le moment de citer la phrase des nouveaux gradés qui se présentent pour la première fois devant un supérieur, mais un peu modifiée tout de même :

"... mes respects mon Commandant, Untel ‘anciennement’ promu..."

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)