La saison des amours

, par  Jean Claude THIODET , popularité : 2%

Deux Indiens et un arabe marchaient dans les bois .

Soudain, un des indiens court en haut d’une colline à l’entrée d’une petite caverne.

’Wooooo ! Wooooo ! Wooooo !’ crie-t-il vers l’intérieur de la caverne et écoute jusqu’à ce qu’il entende : ’Wooooo ! Wooooo ! Woooooo !’

Puis, il arrache ses vêtements et court dans la caverne.

L’arabe est étonné et demande à l’autre Indien qu’est ce qui se passe. ’Est-ce que l’autre Indien est fou ou quoi ?’

L’Indien répond : ’Non, c’est une coutume durant la saison des amours, quand un homme Indien voit une caverne, il appelle ’Wooooo ! Wooooo ! Wooooo !’ à l’entrée. S’il entend une réponse, cela veut dire qu’il y a une belle Indienne à l’intérieur qui l’attend.

Juste à ce moment, ils arrivent à une autre petite caverne.

Le deuxième indien court vers la caverne, s’arrête et crie : ’Wooooo ! Wooooo ! Wooooo !’

Immédiatement, il entend la réponse du plus profond de la caverne : ’Wooooo ! Wooooo ! Wooooo !’

Il arrache ses vêtements et court à l’intérieur.

L’arabe continue de marcher seul dans les bois et soudain aperçoit une troisième caverne, mais cette fois, elle est très grande.

Étonné, il regarde la grandeur de l’ouverture et pense :

’WOW ! Regarde la grandeur de cette caverne ! C’est beaucoup plus gros que celles des Indiens.

Il doit y avoir une vraie belle fatma dans cette caverne !’

Il se tient devant l’entrée et crie de toutes ses forces :

’Wooooo ! Wooooo ! Wooooo !’ Comme pour les deux Indiens, il entend une réponse à son cri :

’WOOOOOOOOO, WOOOOOOOOO WOOOOOOOOO !’

Avec un éclair dans ses yeux et un sourire au visage, il court à l’intérieur en arrachant ses vêtements.

Le lendemain matin, on peut lire à la une du journal local :
UN ARABE NU ÉCRASÉ PAR UN TRAIN

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)