La fortune d’Anne Sinclair à l’aide de Strauss-Kahn

, par  anonyme , popularité : 95%

... reçu par mail pour diffusion ...

La Fortune d‘Anne Rosenberg

Anne Rosenberg, dite Sinclair (son nom de plateau-télé) est l’héritière d’un des principaux galeristes de la première partie du XXe siècle, Paul Rosenberg. Ce dernier avait accumulé une fortune considérable qui par la grâce de Laurent Fabius se trouve aujourd’hui exonérée de l’ISF. En effet, lorsqu’il instaura l’Impôt sur la fortune, Fabius en fit exclure les œuvres d’art ( pas bête ! : son père, dont il est naturellement l’héritier, étant un antiquaire célèbre et fortuné).

Le couple Strauss-Kahn paie d’autant moins d’impôts que l’essentiel de la fortune, la partie immobilière, se trouve au Maroc et que les considérables revenus personnels de Dominique, fonctionnaire international au FMI, sont exemptés de l’impôt sur le revenu. Dominique, logé par le FMI dans une magnifique maison de Washington, servi (chauffeurs, domestiques, secrétaires, gardes du corps), nourri, véhiculé et blanchi (frais professionnels, c’est normal !), gagne en outre 360 000 € (495 000 $) par an, chiffre de 2007, exonérés d’impôt.

Parmi les transactions récentes connues dont a bénéficié Anne Rosenberg, alias Sinclair-Strauss-Kahn, on trouve "Femme en rouge et vert" de Fernand Léger, adjugé le 4 novembre 2003 à 22,4 millions de dollars, "Les nymphéas" de Claude Monet, adjugées plus de 20 millions de dollars, des tableaux mineurs adjugés le 3 décembre 2007 14,2 millions d’euros, "L’odalisque, harmonie bleue" de Matisse adjugée le 6 novembre 2010 33,6 millions de dollars.
La collection comprend encore 160 œuvres de même catégorie stockées dans une banque de Libourne.

Les Strauss-Kahn sont propriétaires également d’un riad luxueux dans la médina de Marrakech, d’un appartement de plus de 200 m2 place des Vosges à Paris, voisin de celui que "d’Jack" Lang s’offrit avec les primes en espèces qu’il aurait du distribuer à ses collaborateurs (les fameuses enveloppes que le cabinet du premier ministre donnait à la discrétion des ministres pour récompenser leurs valeureux collaborateurs par des primes non déclarées).

La fortune des Strauss-Kahn est considérable. Ce n’est plus la gauche caviar, c’est la gauche platine !

Voir en ligne : Les Echos

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)