[]

L’Islam,religion d’Amour et de Tolérence

, par  Jean Claude THIODET , popularité : 10%

Un père musulman pique une colère en voyant un Christ dans la chambre de sa fille

Une effervescence lundi en fin d’après-midi dans la chambre 322 de la clinique Saint-Vincent-de-Paul
à Bourgoin-Jallieu.

Il est 17 h 30 quand des éclats de voix transpirent de la pièce où une fillette est hospitalisée. Avant que le personnel médical n’effectue des soins sur la fillette qui a subi le matin même dans cet établissement une opération chirurgicale
programmée, le père, de confession musulmane, exige du personnel le retrait du crucifix accroché au mur.

« [bleu marine]Une demande surprenante de la part d’une famille qui a choisi librement notre établissement. Le père, en présence de son épouse, s’est emporté exigeant que le crucifix soit décroché »[/bleu marine]

, raconte un témoin.

Alors que l’infirmière use de toute sa diplomatie afin d’apaiser les esprits, le crucifix est finalement enlevé. dans l’intérêt des soins
dispensés à l’enfant.

Dès hier matin, la direction de l’établissement a été informée de l’incident.

« [bleu marine]Quand les gens choisissent d’être soignés dans notre établissement, ils le font en toute connaissance de cause. Ils savent qu’ils sont dans une maternité catholique[/bleu marine] »

, détaille Marie-Thérèse Besson, directrice de la clinique.

Cet incident devrait être évoqué au prochain comité d’éthique dont s’est doté l’Alliance des maternités catholiques dont est membre la clinique Saint-Vincent-de-Paul de Bourgoin-Jallieu. « Nous sommes ponctuellement confrontés à ce type de situation dans chacune de nos institutions », expose sœur Marie- Mathieu, présidente du conseil d’administration de l’établissement. Le dernier événement porté à la connaissance remonte à plusieurs mois, dans leur établissement d’Aix-en-Provence.

Un père a brisé un crucifix en le jetant au sol puis l’a jeté à la poubelle. Un comportement qui n’avait pas été toléré.

« Nous accueillons très régulièrement des femmes musulmanes, voilées, et tout se passe normalement », assure la directrice.

Regrettant cet incident, soeur Marie-Mathieu estime qu’il va à l’encontre de l’un des fondements de l’établissement : le respect mutuel. « La clinique accueille et respecte tout un chacun avec ses convictions religieuses ».

(Lu dans "le progrès" du 25 juin 08)

Voir en ligne : http://www.islamophile.org/spip/Isl...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)