Journées d’enfer au tribunal

, par  no-reply@20minutes.fr , popularité : 94%

JUSTICE - Un juge des enfants de Nantes raconte sa surcharge de travail quotidienne...

Quand Nicolas Sarkozy a mis en cause le monde judiciaire dans les « dysfonctionnements » de l’affaire Laëtitia, Jérôme Dupré a « sauté au plafond ». Ce juge du tribunal pour enfants de Nantes, qui accepte de s’exprimer en qualité d’adhérent à l’Union syndicale des magistrats (USM), vit en effet au quotidienle « manque de moyens » dénoncé par ses pairs.

Une pile de dossiers, d’un mètre de haut, est ainsi posée à côté de son bureau : des courriers relatifs à « des demandes d’assistance éducative » habituelles, mesures destinées à protéger des mineurs en danger, reçues « en l’espace de deux jours », évalue le juge.

En général, Jérôme Dupré parcourt ces courriers « à toute vitesse » le matin, en une heure. Entre ses audiences au tribunal pour enfants ou les instructions qu’il mène, il n’a pas le temps de faire mieux : ses journées, qui s’étalent de 8h15 à 20h15, sont simplement entrecoupées d’un sandwich à midi. Et se poursuivent « soirs et week-ends ».

Voir en ligne : http://flux.20minutes.fr/c/32497/f/...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)