Dexia : le tir aux pigeons ! Mais le dernier pigeon à plumer, ce sera... nous !

, par  Kir , popularité : 73%

Les communes, régions... vampirisées par Dexia se trouvent sur la carte de France des emprunts toxiques, mise en ligne par Libé.

Un coup d’œil sur cette carte vous donnera le juste aperçu du... désastre des emprunts toxiques vendus par Dexia à des gens qui n’y connaissent rien et n’ont pas compris ce qu’ils signaient. Les taux d’intérêts grimpent à... 50% pour certains.

Une fois lue la "Légende", faites glisser le curseur et cliquez sur : "Régions", "Départements", "communautés urbaines", etc... puis cliquez sur les petits points sur la carte, vous aurez ainsi tous renseignements sur votre commune, votre région, mais aussi les HLM, les hôpitaux...

Ensuite, vous saurez pourquoi vos taxes d’habitation, taxes ménagères, etc, augmentent.

La cupidité de nos élus est immense ! S’ils avaient eu plus de bon sens, ils n’auraient pas emprunté au-dessus de leurs moyens. D’autant que tous ces emprunts n’étaient pas destinés à favoriser la croissance, mais à satisfaire leurs appétits. Subventions diverses et variées ; de théâtres en festivals et autres joyeusetés (animation, communication... qu’ils appellent ça) pour "acheter" des voix avec
l’argent du contribuable, ou folie des grandeurs traduite dans des bâtiments à leur propre gloire... Facile ! il suffit d’emprunter.

Cupidité doublée d’imprudence et de légèreté : on n’investit pas dans un produit que l’on ne comprend pas. Il est temps de les mettre sous tutelle avant qu’ils ne nous lessivent complètement !

Quant à Dexia, la banque "de confiance", elle a perdu cette année 4 milliards d’Euros en 3 mois.
Bien mal acquis, ne profite jamais !

***

Cette carte constitue une bonne base pour évaluer le risque collectivité par collectivité, mais elle ne clôt pas le débat. Les chiffres datent de 2009, et certains prêts ont été renégociés depuis.

De plus, si Dexia (ex-Crédit local de France) est la banque historique des collectivités, elle n’est pas la seule à avoir distribué des emprunts toxiques. Les Caisses d’Epargne, la Société générale, le Crédit agricole... ont aussi été très actifs sur ce marché. Reste quelques chiffres qui permettent de prendre la mesure du risque pour les finances locales françaises. DCL avait distribué pour 25 milliards d’euros de produits structurés à 5500 clients, et à la fin 2009, la banque évaluait le surcoût de ces emprunts à 3,9 milliards d’euros.

Mais l’addition pourrait encore grimper. Depuis, de nombreux événements ont certainement renchéri ce surcoût.

Nous voilà prévenus.

La carte de France en cliquant ici

L’article complet de Libé en cliquant ici

__espaceur.png__

Voir en ligne : http://labs.liberation.fr/maps/cart...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)