Côte d’Ivoire : Militaires français blessés à Abidjan

, par  PC , popularité : 84%

Dernière minute 20:15
Selon une dépêche de l’agence Reuters,
L’ex-président Laurent Gbagbo se serait rendu !

* * *

Un quatrième militaire français du GIGN blessé dans les combats en Côte d’Ivoire

Conformément au mandat qui lui a été confié, la Force
Licorne
est intervenue en soutien de la Mission des Nations unies
en Côte d’Ivoire (ONUCI), chargée de la protection des
civils
, en vertu des résolutions 1721 et 1975 du Conseil de
sécurité
.

Les hélicoptères Gazelle de la Force Licorne ont notamment
visé les véhicules blindés ainsi que les armes lourdes appartenant aux troupes
restées fidèles au président sortant ivoirien Laurent Gbagbo,
qui refuse de céder le pouvoir après sa défaite contre Alassane
Ouattara
lors de l’élection présidentielle de novembre 2010. Les
appareils français ont ainsi appuyé l’action des Mi-24 mis en oeuvre par
l’ONUCI.

Les combats ont concerné des bases tenues par les forces de défense et
sécurité (FDS) du président sortant ainsi que la résidence de ce dernier,
laquelle est à proximité de celle de l’ambassadeur de France à Abidjan. C’est
dans ce contexte qu’un gendarme du Groupe d’Intervention de la
Gendarmerie Nationale (GIGN)
a été blessé à la cuisse par des éclats
de balles ou de roquettes, dans la soirée du 4 avril 2011.

Evacué vers Port-Boüet, le camp des troupes françaises déployées en
Côte d’Ivoire,
le militaire a été opéré immédiatement. Selon la
Gendarmerie nationale, son état de santé ne suscite plus d’inquiétude.

Quoi qu’il en soit, il s’agit du 4ème militaire français blessé depuis le
lancement de l’offensive des pro-Ouattara contre les forces de Laurent Gbagbo.
Le 2 avril, un soldat du 16ème Bataillon de Chasseurs avait été la cible de
tirs. Quelques jours plus tôt, la voiture à bord de laquelle avaient pris place
deux gendarmes fut également touchée par des rafales d’armes automatiques.

Les hommes du GIGN ont pour mission d’assurer la protection de
l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire
, où 160 gendarmes ont été
envoyés, notamment pour participer à la sécurisation des ressortissants
étrangers – en particulier français – résidant à Abidjan.

Les effectifs de la Force Licorne ont aussi été renforcés depuis le début
des troubles dans la capitale économique ivoirienne, avec l’envoi de 3
compagnies supplémentaires issues du Régiment de Marche du Tchad
(RMT)
, du 2ème Régiment Etranger Parachutiste (REP)
et du 3ème Régiment Parachutiste d’Infanterie de Marine
(RPIMa).

Source : Zone Militaire

* * *

Voir en ligne : http://infos.fncv.com/post/2011/04/...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Démission du HCR

    Nous apprenons la démission du HCR de Madame Andrée Montéro.