Conférence sur « la tragédie de l’Algérie française »

, par  MORA , popularité : 95%

[!sommaire]

... reçu par mail ...

Conférence sur « la tragédie de l’Algérie française » du 21/08/2010 à Port Barcarès (66)

Organisée par l’USDIFRA avec le soutien de l’association « Mémoire de l’Armée d’Afrique », cette conférence donnée par José CASTANO, le « missionnaire de la mémoire française d’Algérie », lors du 4ème salon du « savoir-faire pied-noir » de Port Barcarès, a, comme à son habitude, fait l’unanimité au sein de l’assistance. La tragédie des harkis, les massacres du 26 mars d’Alger et du 5 juillet 1962 d’Oran, le drame des disparus, l’assassinat du Lieutenant Roger Degueldre et l’exode ont rappelé au public de douloureux souvenirs… Tout l’art du conférencier fut de capter, une heure durant, en dépit de la chaleur excessive qui émanait d’une salle non climatisée, l’attention de l’auditoire par la passion de son récit, la transmission de ses émotions, son éloquence, les modulations de sa voix… et ses silences qui sont le propre des grands orateurs. L’assistance, en larmes, réserva au conférencier une salve d’applaudissements et lui exprima toute sa gratitude pour ce rappel historique.

Colonel Christian CIFUENTES, président de l’association « Mémoire de l’Armée d’Afrique »

e-mail : armeeafrique@orange.fr

Conférence du 26 aout 2009 « Les Seigneurs de la guerre » par José CASTANO

Un seigneur
Cet après-midi, lors de la deuxième journée du 3° SALON DU SAVOIR-FAIRE PIED-NOIR de PORT BARCARES (66), J’ai découvert un vrai narrateur de la lignée des Alain Decaux. Un Maître du reportage parlé, un défendeur de très haut niveau DES « SEIGNEURS DE LA GUERRE », thème de sa conférence, comme s’intitule l’un de ses livres écrits pour ces Seigneurs que sont les HOMMES de notre belle LEGION ETRANGERE.

Il a réussi à captiver son auditoire sous une chaleur étouffante. Il a partagé avec ce dernier, ses coups de gueule, sa colère, son mépris pour les traîtres et les lâches, son émotion.

Sa façon de commenter, sa gestuelle digne d’un Maître Floriot sans effets de manches et surtout sans papier, ses courts silences plus éloquents souvent que certaines paroles et nous avons tous communié avec lui et littéralement bu ses paroles.

Lui aussi est un Seigneur au sens propre du terme.

Nous avons en la personne de Monsieur José CASTANO un sacré gaillard au service de notre communauté.

Que Dieu nous le garde.

Pierre SALAS, délégué culturel de l’USDIFRA

e-mail : salas-pierre@bbox.fr

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Démission du HCR

    Nous apprenons la démission du HCR de Madame Andrée Montéro.