Appel à tous nos élus Cimetières français d’Algérie

, par  anonyme , popularité : 89%

La vaste opération de regroupement qui menace nos cimetières d’Algérie est un fait sans précédent.

Quand et par qui cette décision a- t- elle été prise ?
1968 : De Gaulle et son gouvernement décident la suppression des cimetières ne pouvant être dignement entretenus.
Le décret, rapidement bouclé, restera curieusement enterré durant 4 décennies.
2003 : Le Président Chirac exhume l’affaire,
Une mission interministérielle en est saisie et conclue, sans surprise, que des regroupements s’imposent.
2005 : Un arrêté parait au journal officiel du 14 janvier sommant les familles à réagir dans un délai de 4 mois.
Eu égard à la portée de l’évènement chacun appréciera la discrétion donnée à cette information touchant des familles par centaines de milliers.
NB : Dans le respect de notre législation funéraire, toute procédure administrative, à grand renfort de publications, s’étale sur plus de quatre ans.

Qui est concerné ?
Demain, un grand nombre de nos cimetières auront disparu. Les exhumations se poursuivent.
Nos morts sont transférés de la sépulture familiale vers l’ossuaire de « Cimetières de Regroupements. »
Quant aux cimetières maintenus, ils risquent également de subir des réaménagements, tel celui d’Oran-Tamashouet.
Amputé d’un tiers de sa surface, les restes post mortem des 7 340 concessions supprimées ont été recueillis en 7 ossuaires.

Avons-nous droit à plus d’information ?
Certes, et tout aspect légal mis à part, en la circonstance, informer préalablement les familles, relève avant tout d’une obligation morale.
Si le gouvernement a tenté de s’en acquitter il doit admettre que son outil de communication est inefficace : Le message ne passe pas !
Des recours collectifs en justice ne sont pas exclus et la responsabilité de l’état pour profanation administrative pourrait être mise en cause.

Que faire ?
Mieux informer les ayants droit pour qu’ils puissent réagir utilement, c’est l’un des objectifs du Projet soumis le 16 Mai 2008 au Président de la République.

Que propose-t-il ?
La création d’un Portail Gouvernemental sur internet hébergeant un "Programme de consultation" de tous nos Cimetières Français en Algérie.

Qui concerne-t-il
Toutes les familles françaises, sans distinction de confession religieuse, ayant un défunt, civil ou militaire en terre d’Algérie.

Comment retrouver un défunt ?
En saisissant son patronyme. La sépulture sera instantanément localisée sur le plan du cimetière où il repose.
Une photo récente de la sépulture rendra compte de son état. (Cliquer sur le lien pour visionner un exemple) http://www.youtube.com/watch?v=GBf8ylBYAVk

L’accès, sans formalité ni déplacement, à cet inventaire personnalisé contribuera à la remise en ordre des concessions.
Le programme permettra l’interconnexion entre la famille, l’autorité Française compétente et les Associations habilitées présentes en Algérie.

Sa mise en œuvre impose un impératif absolu : La numérisation des archives existantes d’état civil de nos défunts.
Ce patrimoine national, faute d’être ainsi préservé, risque de disparaître emportant avec lui un pan de notre mémoire et de nos racines.

Quel financement ?
Une association proposait sous la Présidence Chirac de maintenir nos cimetières d’Algérie grâce au parrainage des Municipalités Françaises.
Plutôt bien accueillie par les instances de l’époque, cette idée de donner un cadre légal à un acte de solidarité nationale reste d’actualité.
Depuis un demi-siècle, éparpillés sur l’ensemble du territoire, nous contribuons à l’impôt de nos Municipalités.
Elles assument au total l’entretien des 38 000 cimetières communaux de France alors que l’Algérie n’en compte seulement que 523.

Nous devons en appeler à nos représentants des deux chambres afin d’obtenir leur soutient sans faille.

A cet égard, je remercie nos élus à l’Assemblée des Français de l’Étranger et leur Président à la Commission des Anciens Combattants.
Ils ont permis, le 9 septembre 2009, la présentation, d’un Projet dédié aux 9 cimetières militaires Français ou reposent 20 000 soldats des différentes guerres.

Restant à votre disposition,
Bien Cordialement.
Michel VIÑAS
vtild afY free.fr

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)