Algérie : gestion des opinions = 1 meurtre ?

, par  MORA , popularité : 98%

Disparu mardi dernier, Ahmed Kerroumi, professeur d’université et militant de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) a été retrouvé mort samedi vers 13 h dans le bureau du MDS à Oran. Son corps a été retrouvé par un militant de ce parti politique venu pour récupérer un cachet. Il avait aussitôt alerté la police qui a entamé l’enquête sur cette mort mystérieuse.
Le corps du professeur Kerroumi a été transféré à la morgue de l’hôpital d’Oran dans un climat pesant, en présence d’une grande foule, composée de ses amis, de militants des droits de l’homme et de journalistes.

D’après sa femme, le téléphone mobile du défunt est resté ouvert jusqu’à jeudi dernier à 17 h. « Jeudi à 17 h, son téléphone sonnait encore. Puis, il s’est éteint », a‑t‑elle précisé à TSA. Rien n’a filtré sur l’enquête ouverte par la police criminelle. « Une enquête a été ouverte. La police criminelle, le procureur de la République et la police scientifique se sont rendus sur les lieux de la découverte du corps », a indiqué un haut responsable de la police, interrogé par TSA. « L’enquête est en cours, on ne peut rien dire encore sur les circonstances de la disparition, puis de la mort du Pr Kerroumi », a‑t‑il ajouté.

Voir en ligne : http://www.tsa-algerie.com/divers/l...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)