Algérie : Attentat terroriste contre l’Académie militaire de Cherchell, 18 morts !

, par  PC , popularité : 17%

AQMI revendique l’attentat contre l’Académie militaire de Cherchell : 18 tués et 26 blessés !

Le 26 août 2011, un double attentat suicide commis au moment de la
rupture du jeûne du ramadan contre l’Académie
interarmes de Cherchell
a fait 18 morts, dont 16 militaires.

Selon le mode opératoire vraisemblablement utilisé, un premier
terroriste s’est d’abord introduit au mess des officiers en se
faisant passer pour un membre de la famille de l’un d’entre eux. Une fois dans
le bâtiment, il a provoqué une explosion. Profitant du mouvement de panique
ainsi suscité, un second kamikaze a foncé dans le tas avec une
moto bourrée d’explosifs.

Selon la presse algérienne, et en particulier le quotidien
Liberté Algérie, l’attentat aurait été préparé par la katiba el-Arkam, qui,
très active dans la wilaya de Bourmedès, est dirigée par « l’émir » Gouri
Abdelmalek, alias Khaled Abou Selmane.

Ce n’est pas la première fois qu’une institution militaire est visée en
Algérie. En août 2008, un attentat suicide commis contre
l’Ecole supérieure de gendarmerie des Issers avait fait 48 tués et 45
blessés.

Comme l’on pouvait s’y attendre – l’Académie militaire de Cherchell figurant
depuis longtemps sur sa liste des objectifs à atteindre – l’evendiqué par
l’ex-GSPC (Groupe Salafiste pour le Combat et la Prédication),
devenu al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) depuis son
allégeance à l’organisation autrefois dirigée par Oussama Ben
Laden
.

Par un communiqué transmis le 28 août à l’AFP et intitulé « le cadeau de
l’Aid, la razzia de Cherchell – le coeur de l’establishment militaire algérien
visé par deux attentats-suicide », le réseau terroriste explique qu’il
s’agissait de viser « le plus important symbole du régime algérien », auquel
elle reproche son soutien au colonel Kadhafi. En outre AQMI a
donné les noms des deux kamikazes. Il s’agirait d’Abou Anas et d’Abou Nouh mais
il est possible que ce soient des noms d’emprunt.

Depuis le printemps 2011, AQMI a multiplié les attentats et les accrochages
avec les forces de sécurité. Ainsi, le 16 avril dernier, 14 militaires
algériens avaient été tués par des éléments terroristes à Azazga, à 140 km à
l’est d’Alger. Ces attaques ont généralement lieu en
Kabylie.

Pour Alger, cette recrudescence de la violence s’expliquerait par la
situation en Libye, qui aurait permis à AQMI d’étoffer son
arsenal après les pillages de casernes appartenant aux forces de sécurité
libyennes. Mais il peut s’agir également de luttes intestines au sein du réseau
terroriste, les émirs des groupes qui le composent cherchant à tirer la
couverture à lui.

Source: Zone Militaire

* * *

Le
Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique a condamné dimanche 28
août avec "force" l’attentat du 26 août contre l’Académie militaire interarmes
de Cherchell, le qualifiant d’"acte odieux".

Les Etats-Unis ont exprimé leur "profond respect" pour "les sacrifices
continus de l’Algérie dans son combat contre le terrorisme à travers la
région", indique un communiqué du gouvernement américain. "Nous allons
continuer à soutenir l’Algérie et ses partenaires dans la
région contre ceux qui cherchent à nuire à la démocratie et la liberté",
affirme Washington. "Il n’y a aucune justification à cette violence qui a ciblé
des officiers alors qu’ils étaient réunis pour l’Iftar du mois sacré de
ramadhan", souligne la même source, ajoutant que "nos pensées
et prières vont aux familles des personnes tuées et blessées des suites de cet
acte odieux".

Dix-huit (18) personnes ont été tuées et 26 autres blessées dans un attentat
terroriste perpétré vendredi, une dizaine de minutes après la rupture du jeûne,
contre le mess extérieur de l’Académie militaire interarmes de Cherchell. Le
ministère de la Défense nationale a souligné que ce crime terroriste "démontre
une nouvelle fois que les groupuscules terroristes tentent à travers cet acte
abject d’atteindre des objectifs médiatiques afin de desserrer
l’étau qui leur est imposé sur le terrain par les forces combinées de sécurité
qui ont réalisé des résultats remarquables, notamment durant les dernières
semaines".

Le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire, "tout en s’inclinant à
la mémoire des chouhada ayant péri dans cet acte ignoble", a réitéré sa
"détermination à mettre hors d’état de nuire ces bandes criminelles et assurer
la paix et la quiétude dans l’ensemble du pays".

Source:  El Moudjahid

* * *


NDLR FNCV :
Etrange retournement de l’Histoire qui ne manque pas de
susciter les plus vives inquiétudes.

Comme on le voit, les soldats de l’armée algérienne sont
aujourd’hui en première ligne face aux terroristes islamistes
d’AQMI. Désormais privés du soutien du régime du colonel Kadhafi, et
affrontés à des adversaires sans pitié, dont l’armement s’est
considérablement renforcé, la situation en Algérie risque fort
d’empirer.

Quel thème de réflexion !

* * *

Voir en ligne : http://infos.fncv.com/post/2011/08/...

Navigation

Brèves Toutes les brèves