[]

Comment écrire ce que l’on veut... (mise à jour)

Oui, on peut dire que nous en savons un peu plus sur le sujet !

En fait, on le savait déjà, mais il suffit d’une inattention pour que PATATRAC, les vautours qui nous guettent nous tombent dessus.

Par exemple : si l’on veut écrire que Mr X ferait mieux de se taire, parce que ses antécédents ou sa famille n’ont pas brillé par une grande notion de la France, ou au moins très dissemblable à celle que l’on souhaite !

Ou aussi que Mr X ferait mieux de nous lâcher les basquettes, parce que là çà tourne à l’idée fixe !

Ou encore qu’il est indécent de systématiquement mettre en exergue, la triste disparition d’un de ses plus proches parents !

Etc etc...

Tout ce qui est écrit là, n’est pas joli, joli !

Mais de qui s’agit-il ?

zéro mata zéro !

- D’une façon générale, ce qu’il faut éviter c’est l’identification DIRECTE !

- Ce n’est guère plus compliqué !

Autre astuce :

Vous pouvez écrire :

"XXY détourne la peine des familles, pour des visées politiques personnelles !"

Ce n’est pas bien car XXY vous attaquera en justice et gagnera !

- Si vous écrivez :

"XXY détourne la peine des familles, pour des visées politiques personnelles et j’ai des preuves !"

- Il faudra vous attendre à être obligé de produire ces preuves !

- Si vous ne voulez pas vous mouiller, vous pouvez toujours dire :

j’ai vu dans un autre forum et je cite : "il y aurait des preuves que XXY fait çà pour soi même !" ou mieux :

j’ai vu dans un autre forum et je cite :

"il y aurait des preuves que XXY fait çà pour soi même !"

On ne pourra que vous reprocher de propager des ragots ! Mais guère + !

__espaceur.png__

D’accord ce sont de vilains conseils ! :-O

Préférez-vous un bon procès ?

__espaceur.png__

Notez je vous prie, chers lecteurs, que seuls des provocateurs, à l’affût du moindre faux pas, qui pourrait être publié, nous obligent à vous aider de ces quelques conseils !

Il ne s’agit pas de "faire mal", mais juste de se protéger d’eux ! Et de pouvoir publier des vérités qui, parce qu’elles gênent, provoquent toutes sortes d’ires ! Notamment chez les obsédés anti rapatriés !