Témoignage : Guérilla urbaine en banlieue parisienne

, par  PC , popularité : 83%

Banale1 scène de guérilla urbaine en banlieue parisienne !

Les média a beaucoup parlé des violents affrontements
survenus à Corbeil-Essonnes le 5 juin 2011, dans la cité des
Tarterêts dans le 91, entres des jeunes et la police.

De nombreuses
interrogations se sont portées sur le projectile ayant blessé une
petite fille, flash-ball d’un policier, ou
caillou des sauvageons ; suite à une plainte déposés
par les parents contre les fonctionnaires de police.

Un policier
de la CRS 29 témoigne2 sur l’ambiance qui régnait ce jour
là…

* * *

VOILA CE QUE L’ON NE DIT PAS AUX INFOS NATIONALES
Aux collègues de la 29

J’étais sur les Tarterets hier soir, mais pas dans
le véhicule de type BOXER pris à partie. Mes collègues ont
contrôlé une camionnette en très mauvais état et ont vu une 
vingtaine d’encagoulés (ndlr : de sauvageons), munis de barres de fer,
battes de base-ball et surtout pavés, fondre sur eux depuis une butte.

Les quatre collègues qui étaient en contrôle ont juste eu le temps de
se jeter à l’intérieur du véhicule tandis que Régis, le conducteur, prenait un
pavé en plein visage. Et là, déferlement de violence : les
assaillants ont essayé de rentrer à l’intérieur, les collègues qui étaient
derrière tenaient les portes pendant que Régis se faisaient éclater la tête à
bout portant par des pavés (17 pavés à l’intérieur du véhicule entre 500g et 1
kilo, du sang partout,radio explosée).

J’ai vu le véhicule ; c’est de la folie furieuse. Un assaillant à
réussi à rentrer par derrière, en ouvrant la porte par pesée avec un pied
de biche, et à tirer la caisse de munitions qui heureusement était quasiment
vide car mes camarades s’étaient bien équipés. Par chance Régis n’a
pas perdu connaissance malgré ses graves blessures. Il a réussi à
desserrer le frein à main, et à partir avec deux pavés coincés
sous les pédales. C’est un miracle que Régis soit en vie aujourd’hui (nez
fracturé, plancher orbital enfoncé et plaies diverses).

Parfois, on a des réflexes de survie insoupçonnables ! S’il avait
perdu connaissance, les tueurs seraient entrés dans le boxer et
là, il est clair qu’ils l’auraient achevé. Les autres camarades
sont extrêmement choqués par la violence de l’agression.

Ils ont la rage de ne rien avoir pu faire pendant que Régis se
faisait lapider mais malheureusement ils n’ont pas eu le choix.
Nous, nous sommes arrivés quelques minutes plus tard, on a progressé
à pied dans la cité mais évidemment, il n’y avait plus personne.

Pendant ce temps là à Grigny, l’autre demi-unité était la cible de
fusées de détresse en tir tendu et un pavé de 10 kg lancé du 10eme étage,
a éclaté à deux mètres d’eux.

DE MÊME ENCORE, SUR GRIGNY A LA GRANDE BORNE, UNE PATROUILLE DE
CRS
A ÉTÉ PRISE A PARTIE PAR UNE DIZAINES D’ INDIVIDUS CAGOULÉS LEUR
JETANT DES COCKTAILS MOLOTOV. BILAN 3 BLESSÉS DONT UN COLLÈGUE
AYANT REÇU LE COCKTAIL SUR LUI ET AYANT PRIS FEU. HEUREUSEMENT NOS TENUES SONT
BONNES IL S EN SORT AVEC DE SIMPLES BRULURES. 

MERCI LES MÉDIAS D’EN PARLER A NOS CONCITOYENS....

Source : Un de la CRS 29

* * *

NDLR FNCV : Message bien reçu et transmis !
Tenez bon, les gars, vous êtes en première ligne. Nos concitoyens commencent à
prendre conscience de la gravité de la situation, et du véritable cancer qui
touche notre pays. Nous pouvons espérer que cela se traduira positivement
dans les urnes, aux élections présidentielles en 2012, et que
l’on vous donnera les moyens de combattre le fléau de manière
appropriée.

(1) Malheureusement banale... La multiplication des zones de
non-droit
favorisent les violences urbaines, les
guets-apens envers les forces de l’ordre et les trafics de
toutes sortes (drogues, armes, véhicules...) !
(2) Message Internet publié en intégralité, avec toutes les réserves
d’usage.

* * *

Voir en ligne : http://infos.fncv.com/post/2011/06/...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)