Printemps arabe, une Shoah ?

, popularité : 94%

-

"noAlign" alt="P1030486" width="384" height="512">

-

Il paraît que les réfugiés du printemps arabe vivent une
Shoah

-

Par Michel Garroté

-

En ma qualité de journaliste catholique, ce n’est ni la première fois, ni la
dernière, que je me gratte la tête - à deux mains - lorsque je lis la prose de certains ecclésiastiques. Cette fois, c’est le père Lombardi, directeur de la Salle de Presse du Vatican, qui me
donne des démangeaisons sur le cuir chevelu.

-

En effet, le père Lombardi, directeur de la Salle de Presse du Vatican, a tout
récemment demandé, que l’on n’oublie pas, les centaines de personnes qui - je cite l’agence Zenit qui reprend le propos - « ces dernières semaines, ont péri dans les eaux de la Méditerranée,
fuyant leurs pays vers l’Europe pour échapper aux conflits et conditions de vie difficiles, en Afrique du Nord et en d’autres parties du monde ».

-

Le père Lombardi, qui est aussi directeur du Centre de télévision du Vatican,
consacre le dernier éditorial de son bulletin hebdomadaire, ‘Octava Dies’, au souvenir des quelques 250 migrants morts, la semaine dernière, dans un naufrage au large des côtes de l’île de
Lampedusa, proche de la Sicile. Ils sont morts dans leur fuite pour « échapper à la faim, à la pauvreté inhumaine, à l’oppression, à la violence, à la guerre, prenant le risque de mourir
dans les flots sans laisser de trace, ni même le souvenir de leur propre nom », a ajouté le père Lombardi.

-

« La compassion », a écrit le père Lombardi, nous oblige à « ne pas
oublier, à faire mémoire - comme cela se fait pour toute autre tragédie indicible de l’humanité -, d’une histoire qui est la nôtre, par solidarité envers les pauvres de la terre. Le peuple
juif, en élevant le mémorial de Yad Vashem, le ’mémorial des noms’, l’a parfaitement compris », a proclamé le père Lombardi en guise de conclusion…

-

Or donc, je vous disais que je me gratte la tête - à deux mains – et que j’ai des
démangeaisons sur le cuir chevelu. Premièrement, je ne comprends pas pourquoi les mahométans qui ont vécu leur printemps arabe célèbrent celui-ci en venant s’installer chez nous. Cela n’est pas
conforme à la théologie catholique de la migration qui fixe des conditions claires et précises sur le sujet.

-

Deuxièmement, je ne comprends pas pourquoi quelques centaines de mahométans qui
choisissent librement de tenter leur chance en Europe – déjà fortement islamisée – sont comparables à six millions de Juifs qui ont été déportés et exterminés, sans l’avoir choisi.

-

Enfin, j’ignore ce qui pousse le père Lombardi à faire ce genre d’amalgame
inacceptable. J’ignore pourquoi il le fait, maintenant, par écrit, dans l’éditorial de son bulletin hebdomadaire, ‘Octava Dies’.

-

J’ignore également ce qui pousse l’agence catholique Zenit à faire de la publicité à
cet inacceptable amalgame. Et j’ignore pourquoi cette même agence insiste sur le fait que « le père Lombardi, directeur de la Salle de Presse du Vatican est aussi directeur du Centre de
télévision du Vatican ».

-

Je n’ignore pas, en revanche, que le père Lombardi, en faisant cet inacceptable
amalgame, et l’agence catholique Zenit, en relayant cet inacceptable amalgame et en insistant sur le fait que le père Lombardi, directeur de la Salle de Presse du Vatican est aussi directeur du
Centre de télévision du Vatican, fichent tous, le Père Lombardi et l’agence Zenit, une fois de plus, le bazar dans l’Eglise catholique, qui pourtant, n’en a vraiment pas besoin.

-

Qu’attend le Saint-Siège pour remplacer l’imbuvable directeur de la Salle de Presse
du Vatican ?

-

Et qu’attend le Saint-Siège pour déclarer - une fois pour toutes - que l’agence Zenit
n’est pas le porte-parole du Pape ?

-

Je suppose que dès demain, dans les médias, on va imputer l’amalgame à Benoît
XVI.

-

Etait-ce le but recherché ?

-

Michel Garroté

-

-

-

Voir en ligne : http://www.drzz.info/article-il-par...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)