Message de Damas à la Ligue arabe sur les mesures prises pour mettre en oeuvre le plan arabe de sortie de crise

, par  Avec MAP , popularité : 74%
La Ligue arabe a annoncé, lundi, avoir reçu un message du ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Al-Mouallem, sur les mesures prises par Damas en vue de mettre en oeuvre le plan arabe de sortie de crise dans ce pays, qui vit depuis des mois au rythme de violences meurtrières.


Dans des déclarations à la presse, le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Ahmed Ben Helli, a indiqué que ce message, expliquant les mesures prises par le gouvernement syrien, a été communiqué à tous les pays arabes.


Ce message intervient au lendemain de l’annonce par la Ligue arabe de la tenue, le 12 novembre prochain au Caire, d’une réunion extraordinaire de son Conseil au niveau des ministres des Affaires étrangères pour débattre de la situation en Syrie.


Cette réunion, convoquée par le Premier ministre et ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Hamad Ben Jassem Al Jabr Al Thani, dont le pays assure la présidence tournante du conseil de la Ligue arabe, devra débattre des développements de la situation en Syrie "à la lumière de la poursuite des actes de violence et la non satisfaction par le gouvernement syrien de ses engagements" contenus dans le plan arabe de sortie de crise.


Selon la Ligue arabe, le comité en charge de la Syrie, composé du Qatar, de l’Algérie, du Soudan, du Sultanat d’Oman et de l’Egypte, ainsi que le secrétaire général de l’organisation panarabe, devra tenir la veille une réunion sur cette question.


Samedi dernier, le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al-Arabi, avait mis en garde contre les "répercussions catastrophiques" d’un éventuel échec du plan arabe de sortie de crise sur la Syrie et la région.


"L’échec de la solution arabe conduirait à des conséquences catastrophiques pour la situation en Syrie et dans toute la région", a-t-il prévenu dans un communiqué.


Le chef de l’organisation panarabe a appelé, dans ce sens, Damas à mettre fin à l’"effusion de sang" en vue d’éviter une intervention étrangère dans ce pays, exprimant par la même occasion ses inquiétudes quant à la poursuite des violences.


M. Al-Arabi a également exhorté les autorités syriennes à veiller au respect du plan de sortie de crise élaboré par la Ligue arabe et auquel Damas s’est engagé.


Lors d’une réunion extraordinaire mercredi du conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères, la Syrie a accepté sans réserves ce plan appelant à "l’arrêt total des violences, quelles que soient leurs sources, pour protéger les citoyens syriens et la libération des détenus qui ont été arrêtés en raison des évènements en cours".


Ce plan prévoit aussi l’évacuation de toute force militaire des villes et des quartiers résidentiels et l’autorisation pour les organisations concernées de la Ligue arabe et les médias arabes et internationaux de se déplacer librement partout en Syrie pour s’informer de la réalité de la situation.


Selon cette "feuille de route arabe", une fois que le gouvernement syrien aura fait preuve d’un "progrès tangible" sur ces points, "le comité ministériel arabe effectuera les contacts et les consultations nécessaires avec le gouvernement et les diverses composantes de l’opposition syrienne pour préparer une conférence de dialogue national dans un délai de deux semaines".




Voir en ligne : http://www.atlasinfo.fr/Message-de-...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)