Les « désordres arabes » : alerte en Russie

, popularité : 98%

Un « scénario égyptien » pour la Russie et dans l’espace ex-soviétique ? Le président de la Fédération de Russie, M. Dmitri Medvedev, a lui-même évoqué les conséquences que pourraient avoir, dans son pays, les bouleversements du monde arabe. Parlant le 22 février à Vladikavkaz, capitale de l’Ossétie du Nord, lors d’une réunion du Comité national antiterroriste, son propos résonna comme une alerte générale :

« Voyez la situation qui s’est créée au Proche-Orient et dans le monde arabe. (…) Dans une série de cas, il pourrait s’agir de désintégration de grands Etats à la population dense, de leur partition en petits morceaux. (…) Il est pleinement vraisemblable que s’y produisent des événements compliqués, y compris l’accès au pouvoir de fanatiques. Cela signifierait des troubles pour des décennies et la propagation de l’extrémisme. Il faut regarder la vérité en face. Ils ont déjà, auparavant, préparé un tel scénario pour nous, et ils essaieront a fortiori de le réaliser maintenant. Dans tous les cas, ce scénario ne réussira pas. Mais tout ce qui se passe là-bas aura un effet direct sur notre situation (…) (1). »

M. Medvedev n’a pas précisé qui étaient ces « ils » (« oni ») à la source du « scénario ». On peut penser aux deux figures de la subversion en ex-URSS : celle du projet de démantèlement de l’Etat russe exposé par le stratège américain Zbigniew Brzezinski et mis en œuvre via les « révolutions colorées », notamment en Ukraine (2), et celle du « terrorisme international », principalement attribué au « wahhabisme » venu d’Arabie saoudite et jugé responsable d’attentats incessants au Nord-Caucase et à Moscou.

Voir en ligne : http://www.mondialisation.ca/index....

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)