Le courage du bon sens

, par  MORA , popularité : 72%

... merci Jacqueline ...

La décision de la cour d’assises de Draguignan apporte trois enseignements :

- L’acquittement du gendarme rappelle à certains que la société n’est pas un jeu entre les délinquants et les forces de l’ordre. Celles-ci ont, dans le cadre de la loi, le monopole de la violence légitime. S’il faut toujours déplorer la mort d’un homme, on peut souhaiter que la décision de Draguignan contribue à restaurer l’autorité de la loi, et donc le recul de la violence illégitime.

- L’acquittement a été prononcé par un jury populaire. Il s’oppose en cela aux étonnantes décisions de magistrats qui maintiennent en liberté un individu soupçonné de complicité dans l’affaire d’Uriage, et retiennent en prison René GALINIER qui a fait usage de son arme chez lui, et pour protéger ses biens.

- Cet acquittement contribue donc à soutenir la thèse de la droite populaire suivant laquelle il faut, pour rétablir la confiance des français dans leur justice, donner plus de place aux jurys populaires dans les enceintes judiciaires, ou faire élire certains magistrats, comme le suggère à propos Brice HORTEFEUX.

Le bon sens est en marche ! Ne négligeons pas les obstacles !

Voir en ligne : Pour un jury populaire

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)