Charité "Halal"

, par  La Rédaction , popularité : 78%

... vu sur le NET ...

La Grande Mosquée de Paris s’associe pour la 24ème année consécutive à la lutte nationale contre l’exclusion et la précarité en distribuant sur place aux sans-abris et aux nécessiteux sans distinctions plus de 500 repas chaud par jour durant la période hivernale à partir de 17h30 jusqu’à 19h45, tous les jours de la semaine - sauf le mercredi.

__espaceur.png__

Pas de problèmes donc, si vous acceptez de consommer "halal"..

Les qualifications de « halal » et « haram » concernent notamment l’alimentation du musulman : par exemple manger du poisson est halal, alors que manger du porc est harâm. Pour que la viande soit halal, il faut que l’animal égorgé vivant ne soit pas préalablement étourdi et ait la tête tournée vers La Mecque pour qu’il se vide de son sang[2]. Un musulman doit lui couper la carotide et les jugulaires, tout en prononçant des paroles sacrées[2].

Le Coran et la sunna spécifient les aliments haram ainsi que les conditions sous lesquelles certains aliments deviennent halal.

« Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée - sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte -. (Vous sont interdits aussi la bête) qu’on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd’hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez-Moi. »

— Le Coran, « La Table », V, 3 ; (ar) المائدة.

L’une des prescriptions Halal est que la bête soit égorgée consciente (donc non étourdie)[3]. C’est un point qui suscite la polémique[4].

Cependant, la viande des animaux abattus par les « gens du Livre », à savoir les Juifs et les Chrétiens, est permise (halal), sauf celle interdite par l’islam, notamment la viande de porc considérée licite par les Chrétiens mais proscrite dans les traditions juive et musulmane.

« Vous est permise la nourriture des Gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. »

— Le Coran, « La Table », V, 7 ; (ar) المائدة.

il s’agit du verset 5 et non pas 7 : "aujourd’hui les bonnes choses vous sont permises. La nourriture de ceux auxquels le Livre a été donné vous est permise et votre nourriture leur est permise" [1]

__espaceur.png__

Certification halal et contrôles [modifier]

En France, des arrêtés publiés en 1994 et 1996 ont agréé respectivement la mosquée de Paris[5] puis la mosquée d’Évry et la grande mosquée de Lyon[6] en tant qu’organisme religieux habilitant des sacrificateurs autorisés à pratiquer le sacrifice rituel. Ces arrêtés obligent ainsi les abattoirs à faire appel à des sacrificateurs habilités, mais ne les soumettent à aucun contrôle[7]. Un chef de service de la Direction générale de l’alimentation a rappelé récemment que la certification halal n’est pas encadrée par les pouvoirs publics et correspond à une certification qui n’est pas officielle donc une certification qui relève d’une initiative privée[8]. Cependant, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a déclaré en 2008 contrôler la traçabilité de la viande des merguez marquées « halal »[9], et procède régulièrement à des contrôles pour détecter la présence de porc dans des produits vendus sur l’appellation halal[10].

Une des premières initiatives de création d’une certification halal privée date des années 80 avec la réunion de plusieurs associations au sein d’une fédération nommée Tayyibat destinée à réglementer le marché de l’alimentation halal en France[11] [12]. Depuis, le marché de la certification halal s’est développé et plusieurs articles [7] [13] [14] et livres [11] [15] ont révélé qu’ils existent actuellement en Europe de nombreuses certification Halal qui ne sont pas toutes d’accord entre elles. Notamment, une association de consommateurs musulmans (Asidcom) montre à partir d’enquêtes menées en 2008 et 2009 sur plusieurs organismes de certification « halal » qu’ils existent des différences flagrantes aux niveaux des processus et des moyens de contrôles mis en œuvre par ces organismes[16] [17].
 [2]

Vous vous ferez votre opinion.

On ne peut qu’encourager tout ce qui vient en aide à ceux qui en ont besoin. On peut aussi se poser la question de notre société qui produit tout ce malheur..

On peut aussi se poser la question de l’interdiction d’autres donations publiques qui, parce qu’on en décrivait les contenus, ont été contestées.

La charité est-elle ostentatoire ?

__espaceur.png__

Note de la Rédaction : pour éviter toute dérive, cet article n’a pas de forum. Mais vous pouvez proposer vos articles à : Proposer, envoyer ou publier.

Voir en ligne : LANCEMENT DE LA CAMPAGNE HIVERNALE 2010/2011 DE DISTRIBUTION DE REPAS AUX NECESSITEUX ET AUX SANS‐ABRIS

[1Source Wikipédia

[2Source Wikipédia

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)