[]

Allez faut continuer !

, par  MORA , popularité : 34%

Les ennemis hypocrites de la VERITE cherchent maintenant de nouveaux moyens pour combattre les vérités qui les dérangent !

Un petit nouveau crée très récemment, vient dans le paysage numérique distiller ses contre vérités !!

Registry Whois
Domain Name : toutsurlalgerie.com

Status : clientTransferProhibited

Registrar : GANDI SAS
Whois Server : whois.gandi.net
Referral URL : http://www.gandi.net

Expiration Date : 2008-05-08
Creation Date : 2007-05-08
Last Update Date : 2007-05-21

Name Servers :
ns21390.ovh.net
sdns1.ovh.net

Ils se présentent ainsi :

Qui sommes nous ? Un groupe de journalistes, basés à Paris et Alger, avec chacun une expérience de plusieurs années dans des médias français et algériens. Dans les prochaines semaines, nous accueillerons sur notre site d’autres contributions de professionnels sur les thèmes les plus variés : géopolitique, développement durable, diversité, économie, entreprises…

Les affairistes déçus du départ des gens de gauche, reviennent à la charge !

Un petit extrait d’un article "ouvert" :

Faut-il ouvrir la boîte de Pandore ?
Par said kaced le 22/07/2007 à 07:21

Quelques jours après que Sarkozy eût renvoyé, disgracieusement, aux calendes grecques l’objectif de « repentance » de la France à l’égard de notre pays – où les pires crimes et exactions furent commis durant 132 ans-, le ministre des Moudjahidine monte au créneau pour demander à Paris d’ouvrir les archives de la Guerre d’Algérie.

Aujourd’hui, à travers la difficulté de dire le droit pour des événements tragiques, on voit bien l’importance du rôle que les archives peuvent apporter dans un débat qui demeure stérile tant que la vérité n’est pas rétablie, et qui forcément reste sur le terrain de la polémique - souvent médiatique, où mensonges et contre vérités l’emportent souvent sur la bonne foi.

La vérité ne se complait ni dans la médisance, ni dans le vague, ni dans l’à peu près induits
par cette volonté de mettre à l’écart les archives. La décision de ne pas ouvrir les archives, et - pire – les tentatives de « nettoyage » préalable avant de donner libre accès aux historiens a de quoi scandaliser.

Les citoyens des deux pays devraient prendre connaissance de leur histoire. Tout comme il faudrait permettre aux historiens d’établir la vérité. A charge, le cas échéant, pour la justice d’accomplir ensuite son travail. C’est bien le sens de l’Histoire que d’éclairer aujourd’hui le citoyen sur le passé afin de construire pour demain un monde dans lequel nos enfants ne répètent pas nos erreurs d’hier.

Mais, toutes les vérités sur les atrocités de la guerre sont-elles bonnes à découvrir sur les deux rives de la Méditerranée ? 40 ans après, les blessures ne risquent-elles pas de se raviver brutalement si l’on décidait d’ouvrir grande la boîte de Pandore ?

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)