]
Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. En savoir +..

SUPPLIQUE

, par  Ali BouBou , popularité : 5%

Je suis si fatigué ! Qu’on me laisse dormir
Quelque instants au moins, avant que de mourir :
J’ai subi des revers, tout comme en ribambelle,
L’un appelant l’autre devenu plus rebelle.

Je suis si fatigué ! Qu’on me laisse dormir !
Je pourrais m’échapper un moment sans gémir :
Je n’ai plus de ressorts, il sont tous bien cassés
Seul quelque sommeil me permettrait d’encaisser.

L’horizon s’obscurcit de toujours plus de peine :
Ma porte reste ouverte, elle n’a plus de pêne,
J’entends tous ces gamins qui gueulent dans la rue…
Quand donc cette marmaille sera disparue ?

J’aimerais un sursaut, je n’en ai plus la force :
Je demeure avachi : à rien je ne m’efforce…
Comme une serpillière tout au fond du seau :
La mort me marquera très bientôt de son sceau.

Je ne pense à rien d’autre qu’à m’évanouir :
La mort saura peut-être alors m’épanouir…
J’irai dans les nuages tâter leur coton
Et ma main glissera sur eux tout à tâtons. (30/08/2018)

Navigation