Nuit du 13 au 14 juillet

, par  anonyme , popularité : 82%

... parmi les titres du POINT.FR ...

La police française a arrêté 392 personnes dans la nuit du 13 au 14 juillet, nuit de la fête nationale traditionnellement propice aux débordements, soit 152 de plus que l’an dernier, annonce le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux.

Quelque 306 d’entre elles ont été déférées à la justice, contre 190 en 2009, ajoute-t-il dans un communiqué.

Le ministre assure toutefois : "Aucun incident majeur n’a été signalé."
Il refuse de communiquer sur le nombre de voitures brûlées, manifestation désormais traditionnelle des nuits de violences urbaines.

"Aucun chiffre de voitures brûlées ne sera communiqué pour la nuit du 13 au 14 juillet afin de mettre fin à cette tradition malsaine consistant à valoriser, chaque année à la même époque, des actes criminels", a-t-il dit.

Il précise que des consignes ont été données aux préfectures afin qu’elles ne communiquent pas non plus sur le nombre de véhicules incendiés dans leur département. "Désormais, seul un bilan annuel sera rendu public", dit Brice Hortefeux.

Une nuit semblable d’incidents violents lors du réveillon du dernier Nouvel An avait donné lieu à une bataille de chiffres entre autorités et médias, les seconds suspectant grâce à des enquêtes préfecture par préfecture que les totaux nationaux parlant de 1.137 véhicules incendiés et de 549 personnes interpellées étaient minorés.

Ces nuits d’incidents lors des événements commémoratifs, notamment en banlieue, sont depuis plusieurs années d’ampleur nationale.

Voir en ligne : Le Point Actus

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)