Jamel Debbouze promet la révolution d’immigrés « énervés »

, par  Jean Claude THIODET , popularité : 82%

Irresponsable, Jamel Debbouze ?

Le comique a lancé un message incendiaire à destination des banlieues et des enfants d’immigrés qui vont « s’énerver » et suivre les modèles tunisiens et égyptiens… En gros faire la révolution !

Depuis les beaux quartiers parisiens où il réside depuis plusieurs années, Jamel Debbouze la joue « choc des civilisations ». Face à des Français de plus en plus inquiets par les enjeux de l’immigration et par la délinquance issue des banlieues, il oppose la colère des « jeunes » issus de l’immigration, qui vont « gagner leur liberté ».

« Au même titre que l’Egypte, que la Tunisie, ou encore l’Allemagne de l’Est, ils vont s’énerver, ils vont vouloir regagner leur liberté », a-t-il déclaré sur RTL.

Le parallèle entre des banlieusards vivant d’allocations (je parle évidemment de ceux qui vont faire la révolution, parce que la majorité des banlieusards, issus ou non de l’immigration bossent et ont mieux à faire que d’aller brûler des voitures et « gagner leur liberté » en lançant des pavés sur les policiers) et les peuples arabes excédés par des décennies d’autoritarisme, de corruption et de sous-développement, est évidemment totalement stupide.

Mais pas de doute que les propos de Jamel Debbouze auront malgré tout un impact catastrophique sur des paumés de banlieue qui n’en demandaient pas tant pour haïr leur pays et faire porter le poids de leurs échecs sur la société dans son ensemble.

Le plus dramatique est que le seul bénéficiaire de l’outrance de Jamel Debbouze ne peut être que le Front National. Marine Le Pen doit en effet se frotter les mains de cette déclaration qui ne manquera pas de donner raison à ses discours alarmistes et simplistes.

Si Jamel Debbouze est hilarant sur scène, il serait temps qu’à l’image de tous ces « people » qui croient que la célébrité les rend plus aptes à donner leur avis, se concentre sur ce qu’il sait faire et qu’il évite de mettre de l’huile sur le feu…

Navigation