Empressons-nous de rire de tout....

, par  Allezou...bIda , popularité : 70%

Jean-Marie Le Pen et les responsables du FN comparaissent pour une affiche "non à l’islamisme".

Les responsables du Front national étaient cités à comparaître ce matin devant le tribunal de Marseille pour une affiche de campagne proclamant "non à l’islamisme". Le MRAP et la LICRA ont demandé le retrait de l’affiche et la condamnation de ses auteurs. La décision sera rendue lundi en début d’après-midi.

Mon dessein n’est pas de faire de la publicité à un quelconque parti politique dont un membre est candidat aux élections régionales, mais nous constatons encore une fois que toutes ces associations qui se battent au nom de l’homme et de ses droits ne s’attaquent toujours qu’aux mêmes mots (maux ?) et que pour elles, une seule catégorie d’hommes a des droits. Leur imagination est très courte, leur angle de vue très étroit, il nous serait très agréable si quelque fois elles voulaient se pencher sur les agressions que subissent d’autres individus.

Dernière Minute : 08/03/2010

L’affiche du FNJ brandie par les militants lors du meeting de JM Le Pen à Marseille
L’affiche du mouvement de la jeunesse du Front National ne sera pas interdite
La Ligue contre le racisme et l’antisémitisme, qui réclamait l’arrêt d’une campagne d’affichage du FN a été déboutée

La requête de la Licra concernait une affiche diffusée par le mouvement jeunesse du FN -désormais visible partout en France - qui représente une femme intégralement voilée à côté d’une carte de France recouverte du drapeau algérien sur laquelle se dressent des minarets en forme de missiles, avec en titre "non à l’islamisme".

Le FN et son président Jean-Marie Le Pen "apparaissent bien fondés à faire valoir la nullité de l’assignation délivrée le 3 mars 2010, dans laquelle la demanderesse ne fait pas élection de domicile sur le ressort du tribunal" de Marseille, explique ce dernier. L’avocat de la Licra, Me Michel Pezet, a pour sa part jugé important de "faire un procès, même si on devait le perdre".
Lors de l’audience vendredi, il avait estimé que l’affiche incriminée constituait "un trouble manifestement illicite à l’ordre public" parce qu’elle "stigmatise une communauté" à laquelle on fait courir "un risque".

Dans un communiqué, le parti d’extrême-droite s’est félicité que le
président du tribunal de Marseille ait "consacré le droit pour le Front national, dans une campagne électorale, de faire connaître son opinion sur l’islamisme." Selon le FN, "il est inadmissible qu’une association comme la Licra puisse ainsi s’arroger la possibilité de brider un mouvement politique".

Source FR3 Méditerranée

Voir en ligne : http://mediterranee.france3.fr/info...

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !!
    Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)