[]

Bruits de bottes à la frontière !

, par  MORA , popularité : 12%

.. vu sur le NET ..

......

Bouteflika persiste et signe en se livrant encore et toujours à des manœuvres dilatoires en s’immisçant dans des affaires qui ne sont pas siennes.

A croire que le seul paragraphe 7 de l’article 2 de la Charte des Nations unies, dans lequel il est stipulé que « nul État ni groupe d’États n’a le droit de s’ingérer ou d’intervenir, directement ou indirectement, sous qu’elle que forme que ce soit ou pour qu’elle que raison que ce soit dans les affaires intérieures ou extérieures des autres États », met de facto sa fonction en équation.

La lecture de la Charte explique également qu’« il est du devoir d’un État de s’abstenir d’exploiter et de déformer les questions de droits de l’homme pour s’en servir pour s’ingérer dans les affaires intérieures des États ou faire naître la méfiance et le désordre au sein ou parmi des États ou des groupes d’États ». Il faut bien admettre que le courage des idées n’est pas le fort car celui-ci ne se manifeste pas comme un trait de caractère isolé mais comme une éthique. Le courage moral, encore moins.

Ce dernier comprend l’honnêteté, la franchise, la résolution et des principes solides. Mais le courage c’est aussi le sens du compromis. L’Histoire de l’humanité enseigne que les dirigeants médiocres ne progressent qu’en apaisant, en rassurant, en corrompant, en séduisant, ou en parvenant à manœuvrer ceux qu’ils perçoivent comme des touches à manipuler.

.......

Ne chercherait-il pas à fiche le boxon pour se sortir de son pétrin ?

Voir en ligne : Bruits de bottes à la frontière maroco-algérienne

Navigation

Brèves Toutes les brèves

  • Messages en UNE

    Vive la rentrée !! Devenez "promoteur" d’une projection de "La Valise ou le cercueil" ! (...)